Rennes : Avec ses people et son déménagement au Liberté, l’Open de tennis veut booster son attractivité

TENNIS Sans grosse tête d’affiche sur les courts, le tournoi, qui se déroule cette semaine, affiche un tournoi des personnalités parmi les nouveautés

Jérôme Gicquel

— 

Passionné de tennis, le DJ Bob Sinclar participera au tournoi des personnalités.
Passionné de tennis, le DJ Bob Sinclar participera au tournoi des personnalités. — Alexander Klein / AFP
  • Pour sa 14e édition qui se déroule toute la semaine, l’Open de tennis de Rennes emménage dans la grande salle du Liberté.
  • En raison du décalage de l’Open d’Australie d’une semaine, le tournoi rennais ne compte aucun joueur du Top 100 dans son plateau.
  • Les organisateurs misent beaucoup sur le tournoi des personnalités pour attirer un nouveau public.

Adieu Colette-Besson. Pour sa 14e édition, qui s’ouvre ce lundi, l’Open de tennis de Rennes va quitter sa salle historique pour s’installer au Liberté. Une salle beaucoup plus spacieuse que les organisateurs convoitaient depuis un bon bout de temps. « Cela a mis du temps à se concrétiser mais nous sommes ravis d’y être », se félicite Matthieu Blesteau, le directeur du tournoi.

Outre son accessibilité et sa visibilité, la salle du Liberté, située en plein centre-ville, va en effet offrir un meilleur confort aux joueurs et une plus grande capacité d’accueil. « On est sur une jauge de plus de 3.000 spectateurs, contre 1.800 dans l’ancienne salle », indique l’organisateur, qui espère accueillir « 30.000 spectateurs sur la semaine ».

L’organisation pas aidée par le calendrier ATP

Un objectif ambitieux d’autant que le tournoi, labellisé Challenger Tour, devra faire sans les grands noms du tennis mondial, tous engagés à l’Open d’Australie qui débute également ce lundi. Et contrairement aux autres années, aucun top 100 ne sera de la partie. La faute à l’ATP Cup qui s’est glissée dans le calendrier en ce début d’année, décalant du même coup l’Open d’Australie d’une semaine.

« On est pénalisé bien sûr car on arrivait auparavant à accueillir des joueurs éliminés la première semaine en Australie comme Benoît Paire ou Adrian Mannarino l’an dernier », regrette Matthieu Blesteau, qui réfléchit déjà à « changer la date du tournoi » si le calendrier ATP ne devait pas évoluer.

Un tournoi de personnalités pour élargir le public

Privé de grosses têtes d’affiche, l’Open de Rennes propose tout de même un beau tableau sportif à en croire Matthieu Blesteau. « On a des joueurs qui ont connu le top 100 comme le Polonais Jerzy Janowicz ou Mischa Zverev, le frère d’Alexander, ainsi que des futurs talents de demain », souligne le directeur du tournoi, qui a accueilli dans le passé Grigor Dimitrov ou Jo-Wilfried Tsonga.

Pour attirer le public, l’Open de Rennes compte aussi sur les people en organisant pour la première fois cette année un tournoi des personnalités.

Deux équipes encadrées par Michaël Llodra et Marc Gicquel s’affronteront à partir de mercredi avec la présence sur les courts du DJ Bob Sinclar, de l’animateur Benjamin Castaldi, du nageur Camille Lacourt ou du consultant foot Pierre Ménès. « Cela va nous permettre d’élargir notre public et faire de ce tournoi de tennis une grande fête populaire », assure le directeur.