Rennes : La ligne B du métro sera mise en service le 21 décembre 2020

TRANSPORTS L'annonce a été faite ce jeudi matin par le président de Rennes Métropole Emmanuel Couet

J. G. et C. A.

— 

Les nouvelles rames du CityVal conçu par Siemens, qui équipera la ligne B du métro de Rennes.
Les nouvelles rames du CityVal conçu par Siemens, qui équipera la ligne B du métro de Rennes. — C. Allain / 20 Minutes
  • La mise en service de la ligne B du métro de Rennes aura lieu le lundi 21 décembre 2020.
  • Lancé en 2013, ce colossal chantier devrait coûter 1,3 milliard d’euros et respecter l’enveloppe financière initiale.
  • Dans un an, 100.000 voyages devraient être effectués chaque jour sur la ligne B, ce qui devrait permettre 50.000 voitures en moins selon les estimations.

Un joli cadeau de Noël pour tous les Rennais et les Rennaises. Attendue pour la fin de l’année 2020, la mise en service de la ligne B du métro aura lieu le lundi 21 décembre 2020 au matin. L’annonce officielle a été faite ce jeudi matin par Emmanuel Couet, président de Rennes Métropole, qui n’a pas hésité à qualifier le projet « d’aventure extraordinaire ».

Lancé en 2013, cet impressionnant chantier n’aura pas réussi la prouesse d’être rendu à temps. « Le calendrier prévoyait six ans et demi de travaux, ce qui nous amenait au printemps 2020. Nous avons glissé de quelques mois mais je considère que nous avons tenu notre engagement », assure le président de Rennes Métropole. Quelques aléas, comme l'affaissement du sol dans un magasin de la rue de Saint-Malo, ont légèrement retardé l’avancement du chantier.

Le colossal budget sera respecté

Plutôt que de s’attarder sur le calendrier, l’élu métropolitain préfère évoquer sa satisfaction de voir l’enveloppe budgétaire initiale respectée. Au total, le chantier de la ligne B devrait coûter 1,34 milliard d’euros. Un chiffre supérieur au budget de départ fixé à 1,2 milliard mais qui s’explique par l’inflation et « les actualisations régulières prenant en compte l’évolution du prix de la construction et des matériaux », précise la métropole.

« Il faut pointer l’excellence de nos équipes, c’est une prouesse », estime Emmanuel Couet. D’après le centre d'études Cerema, seuls 8 % des projets à plus d’un milliard d’euros parviennent à respecter leur budget initial. Dans son enveloppe, Rennes Métropole a même réussi à glisser l’achat de trois rames supplémentaires, portant leur total à 25. 

Le tracé de la ligne B du métro rennais qui entrera en service en 2020.
Le tracé de la ligne B du métro rennais qui entrera en service en 2020. - Semtcar

Longue de 14 kilomètres, la ligne B traversera les communes de Saint-Jacques-de-la-Lande, Rennes et Cesson-Sévigné, au nord-est. Elle comportera 15 stations avec un tracé reliant Saint-Jacques – Gaîté à Cesson-ViaSilva. Sa mise en service devrait générer 24 millions de voyages souterrains chaque année, auxquels s’ajoutent les 38 millions de voyages sur la ligne A. Et surtout permettre de voir « 50.000 voitures en moins » chaque jour dans la métropole. Rendez-vous dans un an pour vérifier.