Ille-et-Vilaine : Qui a la meilleure couverture mobile entre les quatre opérateurs ?

TELEPHONIE Le département d’Ille-et-Vilaine vient de publier les résultats de son baromètre établi grâce son application KiCapte

Jérôme Gicquel

— 

Un homme se sert de son téléphone pour aller sur internet (image d'illustration).
Un homme se sert de son téléphone pour aller sur internet (image d'illustration). — Kirill KUDRYAVTSEV / AFP
  • L’Ille-et-Vilaine a lancé en début d’année son application KiCapte pour mesurer la couverture mobile réelle de chaque opérateur dans le département.
  • Un baromètre dévoilant les résultats de performance vient d’être établi à partir des 60.000 tests réalisés par les usagers.
  • Si l’opérateur Orange performe dans les zones urbaines, il est devancé par Bouygues et SFR dans les zones rurales.
  • Free est à la traîne dans tous les domaines et dans les coins du département.

C’est un baromètre qui devrait faire plaisir à certains opérateurs téléphoniques, beaucoup moins à d’autres. Avec l’application KiCapte, lancée en début d’année, l’Ille-et-Vilaine s’est doté d’un outil pour mesurer « la couverture mobile réelle » dans le département. Une réponse aux quatre grands opérateurs qui martèlent, à grand renfort de publicités, avoir chacun le meilleur réseau mobile.

« Si on regarde leurs cartes, on a l’impression que tout le territoire est couvert », indique Damien Bongart, vice-président du département chargé du numérique. « Mais ce ne sont que des cartes théoriques qui ne reflètent pas la réalité sur le terrain », poursuit-il.

Pour avoir une cartographie précise de la couverture mobile de chaque opérateur, le département a donc fait appel aux habitants. Une fois l’application téléchargée, ces derniers peuvent mesurer en quelques minutes les débits descendants et montants de leur connexion mobile, la vitesse de navigation sur le web ou de téléchargement d’une vidéo.

Orange au top dans les zones denses, Free à la traîne partout

Depuis le lancement de KiCapte, 60.000 tests ont été réalisés. Toutes ces données recueillies ont permis d’alimenter un baromètre, dont les premiers résultats viennent d’être dévoilés. Et à ce petit jeu, certains s’en sortent mieux que d’autres. « Dans les zones denses, Orange se classe très nettement devant », souligne Damien Bongart.

Mais dans les zones rurales, l’opérateur historique se voit devancer par Bouygues et SFR. De son côté, Free enfile le bonnet d’âne dans tous les domaines et sur tout le territoire, avec des débits souvent inférieurs de moitié à ses trois challengers.

« Pousser les opérateurs à s’améliorer »

Ce classement n’est pas pour autant figé et un nouveau baromètre devrait être publié d’ici six mois ou un an à partir des nouveaux tests réalisés. « L’idée de ce baromètre, c’est de mettre en concurrence les opérateurs et de les challenger afin qu’ils améliorent leur couverture mobile », précise l’élu.

Les résultats mis en ligne, les habitants des 18 établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) que compte le département peuvent ainsi évaluer la performance de chaque opérateur sur leur lieu de résidence, et migrer le cas échéant vers le plus performant. « Cela ne va pas plaire à tout le monde mais cela va au moins pousser les opérateurs à s’améliorer pour ne pas perdre des liens », assure Damien Bongart.