Illustration du public en festival. Ici lors des Trans Musicales de Rennes en 2016.
Illustration du public en festival. Ici lors des Trans Musicales de Rennes en 2016. — C. Allain / 20 Minutes

MUSIQUE

Grève du 5 décembre : Comment les Trans et les Bars en Trans s’organisent pour que la fête ne soit pas gâchée ?

Les deux festivals, qui se tiennent toute la semaine à Rennes, ont pris les devants pour accueillir les artistes et les spectateurs

  • A Rennes, les Trans Musicales et les Bars en Trans démarrent jeudi, en pleine journée de grève.
  • Pour se rendre en Bretagne, les artistes privilégieront la route plutôt que le rail ou les airs où des perturbations sont attendues.
  • Si le public devrait répondre présent, les deux festivals devraient tout de même enregistrer un nombre de professionnels en baisse.

Plus de 200 groupes venus des quatre coins de la planète et plusieurs dizaines de milliers de festivaliers attendus. Avec le coup d’envoi des Trans Musicales et des Bars en Trans, la fête promet d’être belle toute cette fin de semaine à Rennes. Sauf que la grève du 5 décembre s’est glissée dans l’agenda, faisant craindre le pire.

Avec des perturbations annoncées sur les rails et dans les airs, il ne sera pas évident en effet de rejoindre la capitale bretonne ce week-end. Cela vaut pour les artistes, mais aussi pour le public ainsi que les nombreux professionnels (journalistes, programmateurs…) qui se déplacent chaque année à Rennes pour faire le plein de nouveautés musicales.

Aucune annulation de concerts pour l’instant

Malgré la pagaille annoncée, les organisateurs se montrent plutôt sereins. D’abord parce que la grève a été annoncée tôt, dès septembre, et qu’ils ont donc eu le temps de s’y préparer. « Ce sont les tourneurs qui s’occupent du transport des artistes et on les a alertés dès qu’on a eu vent de la grève », indique l’organisation des Trans. A la place du train, beaucoup d’artistes rejoindront ainsi Rennes en taxi, en bus ou en van.

C’est le cas de la chanteuse grecque Marina Satti, programmée le jeudi soir sur la scène du Parc Expo, qui débarquera avec ses 11 musiciens en taxi avant de repartir dès le vendredi matin avec un bus affrété par le festival. « Cela va nous permettre de ramener les artistes et les médias plus facilement sur Paris », souligne l’équipe du festival, qui ne déplore pour l’heure aucune annulation de concerts. Idem pour les Bars en Trans, qui privilégiera aussi la route pour le transport des artistes.

Un groupe Facebook pour faciliter le covoiturage

En toute amitié, les deux festivals se sont également associés pour créer un groupe Facebook afin de faciliter le covoiturage entre festivaliers.

Les concerts du week-end devraient donc faire le plein même si les réservations sont pour l’heure un peu faibles pour la soirée du jeudi soir. « On aura sûrement aussi un peu moins de professionnels mais on ne pourra faire le bilan qu’à la fin », assure Armel Talarmain des Bars en Trans.