Bretons

Yann Lukas: “Les Bretons ne savent pas qu’ils ont un trésor en héritage”

Bretagne - Livre Ancien journaliste installé près de Lorient, Yann Lukas s’est reconverti dans l’écriture d’ouvrages portant tous sur le patrimoine breton et sa langue. Un territoire auquel il est viscéralement attaché et dont il propose une ode amoureuse dans son dernier livre, Bretagne anti-guide. L’occasion d’une conversation avec cet érudit sur l’histoire de la région, sur le caractère de ses habitants, sur la perte et la quête d’identité...

— 

Yann Lukas
Yann Lukas — Gwénaël Saliou - Bretons

On a manqué un rendez-vous avec l’histoire en ne restant pas durablement un État indépendant

 

 

Bretons : Pourquoi avoir publié un “anti-guide” de la Bretagne ?

Yann lukas : C’est une volonté de proposer quelque chose de différent de ce qu’on trouve habituellement en librairie. Des guides, on en compte des dizaines, et certains sont très bons. Tous s’attachent à lister de façon plus ou moins exhaustive les curiosités  patrimoniales et culturelles de la région. La référence en la matière étant le Guide de la Bretagne mystérieuse de Gwenc’hlan Le Scouëzec. J’ai souhaité avoir une approche moins généraliste et plus amoureuse. Mon Anti-guide est un vécu que je veux faire partager aux lecteurs.

(...)

N’est-ce pas paradoxal d’ailleurs de voir des Bretons fiers de leur territoire mais disséminés partout dans le monde ?


Là encore, l’explication est historique : les Bretons ont parfois dû partir pour survivre, quittant les campagnes après certaines crises comme le blocus continental de l’industrie de la toile au début du 19e siècle. Certains se sont arrêtés travailler en Mayenne, au Mans, à Paris et dans d’autres pays. Travailleurs durs au mal, nous étions une main-d’œuvre recherchée. L’émigration est aussi passée par l’armée, avec de nombreux Bretons missionnés dans l’Empire colonial sur toute la planète. Certains d’entre eux ont fini par revenir au pays mais pas tous, constituant cette vaste diaspora. Le phénomène se poursuit encore aujourd’hui, les jeunes générations continuant de s’exporter pour les études ou le travail, sans oublier d’où ils viennent.

(...)

Retrouvez l'intégralité de cet entretien dans le magazine Bretons n°158 de novembre 2019.

magazine Bretons n°158 - Novembre 2019

Cet article est réalisé par le magazine Bretons et hébergé par 20 Minutes.