Rennes: On a testé les nouveaux bateaux électriques voguant sur la Vilaine

SORTIES Depuis le 7 juin, les Rennais peuvent louer des bateaux sans permis pour découvrir la ville vue du fleuve

Manuel Pavard

— 

Les bateaux permettent de s'échapper en pleine nature, en naviguant seulement quelques centaines de mètres sur la Vilaine.
Les bateaux permettent de s'échapper en pleine nature, en naviguant seulement quelques centaines de mètres sur la Vilaine. — M. Pavard / 20 Minutes
  • 20 Minutes a testé la balade sur la Vilaine à bord d’un bateau électrique.
  • Depuis le 7 juin, « Les p’tits bateaux » permet de louer un bateau sans permis de 5 ou 7 places pour découvrir Rennes vue du fleuve.
  • En une heure, on peut traverser Rennes d’ouest en est, depuis le Roazhon Park jusqu'à l'entrée de la promenade des Bonnets Rouges en passant par le tunnel sous la place de la République.

Redécouvrir Rennes au fil de l’eau, en voguant tranquillement sur la Vilaine. En ce dimanche ensoleillé, la proposition était plutôt séduisante. Après avoir convaincu deux amis de privilégier une balade fluviale à l’étape du Tour de France, rendez-vous est pris à la base nautique du quai Saint-Cyr, point de départ et de retour des bateaux, à deux pas du Mail François-Mitterrand.

Venu du milieu du spectacle et de l’événementiel, François Templé a lancé « Les p’tits bateaux » le 7 juin dernier, en partenariat avec Destination Rennes (l’office de tourisme), reprenant « une activité qui existait déjà entre 2004 et 2010 sur le canal Saint-Martin ». Huit bateaux électriques sans permis sont mis à disposition du public : quatre de cinq places et quatre de sept places.

Une vitesse maximale de 6 à 8 km/h et un pilotage enfantin

Première étape, avant de se mettre à la barre (en réalité au volant) : un rapide briefing de sécurité. Aucun de nous trois n’est un loup de mer aguerri mais nul besoin d’avoir le pied marin. Les bateaux ne filent en effet qu’à une vitesse maximale comprise entre 6 et 8 km/h – selon le modèle choisi.

François Templé (à droite) accueille le public à la base nautique située quai Saint-Cyr.
François Templé (à droite) accueille le public à la base nautique située quai Saint-Cyr. - M. Pavard / 20 Minutes

Quant au pilotage, c’est un jeu d’enfant. Marche avant, marche arrière ou point mort, ainsi que quelques consignes élémentaires à respecter : naviguer au milieu et rester à droite en croisant un autre bateau, comme sur la route. « Il faut juste deux minutes pour l’avoir en main et maîtriser le petit temps de latence qui vient après avoir tourné le volant », souligne Gwenaël, qui s’installe aux commandes.

Des bateaux électriques de 5 ou 7 places sont disponibles à la location.
Des bateaux électriques de 5 ou 7 places sont disponibles à la location. - M. Pavard / 20 Minutes

Nous voici donc prêts à voguer sur la Vilaine. Avec une heure devant nous, nous optons pour le parcours complet traversant Rennes d’ouest en est. Premier point positif, constate William, « les bateaux électriques ne font aucun bruit, c’est très reposant ». Cerise sur le gâteau, une légère brise souffle sur la Vilaine, « donnant une fraîcheur appréciable », ajoute-t-il.

En pleine nature tout en étant encore à Rennes

Nous mettons tout de suite le cap à l’ouest, jusqu’à l’écluse du Moulin du Comte. C’est la partie la plus bucolique de la balade. En quelques centaines de mètres, nous nous retrouvons en pleine nature, tout en étant encore à Rennes. Plus aucun bruit de voiture, la quiétude est totale, à peine troublée par les pêcheurs ou promeneurs et les discussions de jeunes « bullant » sur les rives.

Les bateaux électriques permettent de traverser Rennes d'est en ouest sur la Vilaine (ici aux abords du Roazhon Park).
Les bateaux électriques permettent de traverser Rennes d'est en ouest sur la Vilaine (ici aux abords du Roazhon Park). - M. Pavard / 20 Minutes

« Ce serait l’endroit idéal pour un pique-nique ou un apéro au bord de l’eau », lance Gwenaël. Après avoir fait demi-tour à l'approche du Roazhon Park, notre bateau repasse devant l’embarcadère, puis file en direction de l’écluse Dupont des Loges, à l’est, en passant par le tunnel sous la place de la République.

Pour aller vers l'est, les bateaux doivent traverser le long tunnel passant sous la place de la République.
Pour aller vers l'est, les bateaux doivent traverser le long tunnel passant sous la place de la République. - M. Pavard / 20 Minutes

Une traversée de quelques minutes dans la pénombre, avant de déboucher à l'air libre tout au bout des quais, non loin de la promenade des Bonnets Rouges. L’heure passe à une vitesse grand V, il est temps de rebrousser chemin pour ramener le bateau sur le quai Saint-Cyr.

Une expérience « calme et apaisante »

Une belle expérience, « calme et apaisante », qui permet de « voir Rennes autrement », jugent en chœur William et Gwenaël, pas déçus d'avoir délaissé la Grande Boucle.

Quant à François Templé, il a déjà plein de projets en tête pour les mois à venir : « des sorties pêche et découverte nature, un pack de quatre heures avec un pique-nique aux étangs d’Apigné » et, promet-il, « une jolie surprise pour finir la saison », qui s'achèvera le 3 novembre.

 

Des locations à l'heure ou à la journée

« Les p’tits bateaux » propose plusieurs de formules de location à la carte : à l'heure ou à la journée et même pour des balades de deux heures, trois heures ou d'une demi-journée, à partir de 35 euros (pour une promenade d'une heure). Deux types de bateaux électriques sont disponibles, avec une capacité de cinq ou sept places. Renseignements et réservations sur le site de la société ou de Destination Rennes.