Rennes: Étranglée par plusieurs années de travaux, la rue de Saint-Malo veut tourner la page

VIE DE QUARTIER La rue commerçante sera piétonne tous les vendredis soirs cet été avec un marché nocturne pour la dynamiser

Jérôme Gicquel
— 
La rue de Saint-Malo a longtemps été un haut lieu des nuits rennaises.
La rue de Saint-Malo a longtemps été un haut lieu des nuits rennaises. — J. Gicquel / 20 Minutes
  • Depuis plus de cinq ans, la rue de Saint-Malo subit de plein fouet les travaux menés sur la place Sainte-Anne.
  • Pour raviver la verve populaire des lieux, les commerçants se mobilisent.
  • Pendant l’été, la rue sera piétonne tous les vendredis soirs avec un marché nocturne et des animations.

Ne leur parlez surtout pas de travaux. Depuis plus de 5 ans, les commerçants de la rue de Saint-Malo vivent au rythme des chantiers qui n’en finissent pas place Sainte-Anne. Il y a eu tout d’abord la construction du nouveau centre des congrès, livré début 2018, puis l’aménagement de son parvis.

Dans le même temps, la ville a engagé d’importants travaux pour reconfigurer la place dans la perspective de l’arrivée de la ligne b du métro, dont la mise en service est prévue pour l’automne 2020. Résultat, la rue de Saint-Malo et ses nombreux restaurants tirent la tronche. « Ils dégustent bien comme il faut. A chaque fois qu’on vient c’est en travaux ! », indique ce couple au look de rockeurs installé à la terrasse du Petit Malo.

« Redonner à la rue sa verve populaire »

Si certains ont définitivement baissé le rideau, d’autres préfèrent croire en des lendemains qui chantent. « C’est une rue magnifique avec un vrai côté village, tout le monde se connaît ici », souligne Clémentine Guillois, qui a ouvert il y a six mois son restaurant de poissons et de fruits de mer, le Peska.

Avec d’autres commerçants, la jeune femme a décidé de se retrousser les manches pour « redonner à la rue de Saint-Malo sa verve populaire ». En accord avec la ville, la rue pavée, qui a longtemps été un haut lieu des nuits rennaises, va devenir piétonne tous les vendredis soirs cet été.

Comme chaque 1er mai pour la fête de la paresse, la rue de Saint-Malo va donc retrouver pendant huit soirées un peu de joie et de quiétude. « On a envie que les gens viennent flâner, boivent un verre et redécouvrent cette rue historique qui est en pleine transformation », assure Clémentine Guillois.

Une rue définitivement piétonne à l’avenir ?

A l’image des stations balnéaires, l’artère aura ainsi le droit à son marché nocturne avec la présence de commerçants ambulants, de créateurs et de librairies. Le tout dans une ambiance conviviale et festive, à la bonne franquette, qui sied parfaitement au lieu.

Après l’été, la rue de Saint-Malo n’en aura pas pour autant fini avec les travaux qui vont encore se poursuivre en 2020. Mais après tant d’années de galère, les commerçants voient (enfin) le bout du tunnel. « Une fois que tout sera terminé, je suis convaincu que cette rue sera pleine de charme », assure Jean-Marc Ploquin, qui a ouvert son magasin de disques Les enfants de Bohème il y a trois semaines. Les plus optimistes comme Clémentine Guillois imaginent même qu’un jour cette rue devienne « définitivement piétonne ».