Rennes: Une boutique entièrement consacrée à l’univers Harry Potter ouvre ses portes

MINI-POUDLARD La gérante d’Au comptoir des sorciers a tout plaqué pour s’adonner à sa passion

Jérôme Gicquel

— 

Gwenaëlle Le Riboter vient d'ouvrir une boutique entièrement dédiée à l'univers Harry Potter dans le centre-ville de Rennes.
Gwenaëlle Le Riboter vient d'ouvrir une boutique entièrement dédiée à l'univers Harry Potter dans le centre-ville de Rennes. — J. Gicquel / 20 Minutes
  • Une boutique entièrement dédiée à l’univers Harry Potter vient d’ouvrir à Rennes, l’une des toutes premières en France.
  • Les Potterheads, les fans du célèbre magicien, y retrouveront les grands classiques mais aussi quelques objets collectors.

Avis aux Moldus, Cracmols et autres apprentis sorciers. Douze ans après la parution du dernier tome de la saga, la Pottermania ne s’essouffle pas. Surtout pas à Rennes où une boutique entièrement consacrée à l’univers du personnage culte de J.K. Rowling a ouvert ses portes vendredi, l’une des toutes premières en France. Installé dans le centre-ville, à la place de l’ancien disquaire Les Enfants de bohème, le magasin Au comptoir des sorciers a tout d’une caverne d’Ali Baba pour les Potterheads.

On y retrouve des objets incontournables comme les baguettes magiques, l’écharpe Gryffondor, les bonbons aux goûts étranges ainsi que la fameuse bière au beurre, la boisson préférée du magicien à lunettes. Mais aussi quelques objets collectors comme la valise de Norbert Dragonneau des Animaux Fantastiques, l’autre saga fantastique inspirée de l’œuvre de J.K. Rowling, dont il n’existe que 5.000 exemplaires à travers le monde.

Une passion qui se partage en famille

Pour ouvrir une telle boutique, mieux vaut être, on s’en doute, fan de la saga. Sur ce point, Gwenaëlle Le Riboter coche toutes les cases. Avec ses trois garçons, elle voue un véritable culte à Harry Potter. « On connaît toutes les répliques des films par cœur, mon père en a d’ailleurs un peu marre », sourit Hugo, 19 ans, l’aîné de la famille. En famille, ils ont donc commencé, comme beaucoup d’autres, à collectionner les produits dérivés de la saga, en accumulant une bonne cinquantaine.

Mais « frustrée » de ne pas trouver de boutique entièrement consacrée à son héros sur le sol français, Gwenaëlle Le Riboter s’est lancée dans l’aventure, abandonnant ainsi sa carrière de comptable. Un pari risqué ? « Je ne pense pas. Harry Potter est l’une des licences les plus lucratives de l’histoire, c’est une saga culte qui a marqué plusieurs générations de fans. Et même si c’est au point mort aujourd’hui, on espère tous, secrètement, qu’il y aura une suite », indique la gérante.

Preuve que le magicien a encore de belles heures devant lui, le jeu mobile en réalité augmentée « Harry Potter: Wizards Unite » fait déjà un carton quelques jours seulement après sa sortie.