Rennes: L’offre cinématographique se réorganise dans la métropole

SALLES OBSCURES Cinéville ouvre un équipement de six salles à Bruz ce mercredi

Jérôme Gicquel

— 

Le Cinéville de Bruz, qui ouvre ses portes ce mercredi, comprend six salles et 991 places.
Le Cinéville de Bruz, qui ouvre ses portes ce mercredi, comprend six salles et 991 places. — Cinéville

Il y a du nouveau dans les salles obscures dans la métropole rennaise. Ce mercredi, Cinéville ouvre un complexe de six salles et de 991 places dans le quartier du Vert-Buisson à Bruz, au sud de Rennes. A la rentrée de septembre, la société inaugurera un autre cinéma de six salles également (1.244 places) mais cette fois à Vern-sur-Seiche, toujours au sud de Rennes.

« Cela participe au rééquilibrage de l’offre dans la métropole rennaise », souligne Yves Sutter, directeur général de Cinéville. Au nord de la métropole, les spectateurs peuvent en effet profiter du cinéma CGR de la Mézière et de ses 12 salles tandis que le centre-ville de Rennes abrite déjà le Gaumont, le Ciné-TNB et l’Arvor, qui quittera en fin d’année son bâtiment emblématique de la rue d’Antrain pour s’installer près de la gare.

Le Cinéville Colombier fermera à la rentrée

En s’installant au sud avec un investissement global de 22 millions d’euros, Cinéville va par contre abandonner le centre-ville avec la fermeture de son cinéma du Colombier, installé sur la dalle depuis 1973. Le rideau sera définitivement tiré début septembre, au moment de l’ouverture du cinéma à Vern-sur-Seiche.

« Ce cinéma cumulait les difficultés avec un environnement saturé dans le centre-ville et un équipement qui ne répondait plus aux normes actuelles », justifie Yves Sutter. Propriété du Cinéville, l’équipement sera vendu. La ville a déjà fait part de son intérêt pour le racheter dans le cadre d’un projet d’extension du centre commercial Colombia.