Rennes: Le MeM, nouveau lieu culturel, ouvre sur les bords de la Vilaine

CULTURE La soirée d’ouverture a lieu mercredi soir avec Mathieu Boogaerts et Thylacine à l’affiche

Jérôme Gicquel

— 

A la tête du festival Mythos et de l'Aire Libre, Maël Le Goff dirigera également le MeM.
A la tête du festival Mythos et de l'Aire Libre, Maël Le Goff dirigera également le MeM. — J. Gicquel / 20 Minutes
  • Le MeM, nouveau lieu culturel à Rennes, ouvre ses portes mercredi soir.
  • Le Magic Mirrors, le chapiteau de 1.500 places utilisé lors du festival Mythos, s’y installera à l’année.
  • Le site de la Piverdière accueillera également une guinguette au bord de l’eau, qui sera ouverte d’avril à septembre.

Sur le site de la Piverdière à Rennes, juste à côté des terrains d’entraînement du Stade Rennais, une armée de petites mains s’activent ce mardi matin. Entre les câbles à brancher, la déco à installer et les derniers préparatifs à gérer, les minutes sont comptées pour les équipes pilotées par Maël Le Goff et Emilie Audren. Tout devra être prêt ce mercredi soir pour la soirée d’ouverture du MeM, avec à l’affiche Mathieu Boogaerts, Thylacine et le collectif électro rennais Chevreuil.

Situé sur les bords de la Vilaine sur un terrain de 7.000 m² mis à disposition par la ville, ce nouveau lieu culturel accueillera de manière pérenne le Magic Mirrors. Bien connu des spectateurs de Mythos, ce chapiteau de 1.500 places debout proposera toute l’année des concerts, des cabarets ou des one man shows. « C’est une jauge qui n’existe pas à Rennes, on espère donc que le lieu suscitera l’intérêt des producteurs et tourneurs locaux », indique Maël Le Goff.

A la tête du festival Mythos et de l’Aire Libre, le directeur y apportera bien sûr sa touche artistique avec « dix à douze » rendez-vous prévus dans l’année. « Mais ce ne sera pas le lieu de Mythos, il y a une parenté mais on ne veut pas faire d’amalgame », prévient-il.

Une guinguette ouverte d’avril à septembre

Le reste de la saison, le Magic Mirrors sera ainsi ouvert aux producteurs privés, associations et festivals, comme Big Love qui s’y installera le 8 juin. « On accueillera aussi des entreprises pour des colloques ou des conférences », précise Maël Le Goff. Juste à côté, une guinguette trouvera également sa place au bord de l’eau. Ouverte d’avril à septembre (de 11h à 23h), elle aura des airs de « paillote de plage » avec un bar et un espace de restauration, la carte étant signée du chef étoilé Julien Lemarié (restaurant IMA).

Près du Magic Mirrors, l'espace guinguette accueillera un espace de restauration, des bars et une scène ouverte.
Près du Magic Mirrors, l'espace guinguette accueillera un espace de restauration, des bars et une scène ouverte. - J. Gicquel / 20 Minutes

Idéal pour se prélasser au soleil le long des berges, le lieu aura aussi son « dancefloor » avec une petite scène et un parquet de bal. « Il y aura tous les jours une proposition musicale avec des groupes amateurs ou des Dj’s, un peu sur le principe d’une scène ouverte », précise Maël Le Goff.

Avec l’inauguration du MeM, les berges de la Vilaine, longtemps délaissées, vont donc s’animer. Et ce n’est qu’un début car deux paillotes verront également le jour mi-juin sur les plages engazonnées du quartier de Baud-Chardonnet. Cet été, les bords de la Vilaine devraient donc être the place to be dans la capitale bretonne. De quoi faire oublier à la rivière son vilain nom.