Rennes: On tire le portrait du photographe Zeykah élu pour la troisième année Portraitiste de France

CLIC CLAC Déjà récompensé au niveau national et européen, le photographe Zeykah vise encore plus haut

Jérôme Gicquel

— 

A 29 ans, Zeykah a déjà derrière lu plus d'une dizaine d'années de photographie.
A 29 ans, Zeykah a déjà derrière lu plus d'une dizaine d'années de photographie. — J. Gicquel / 20 Minutes
  • Installé à Rennes, le photographe Zeykah vient d’obtenir pour la troisième année le titre de Portraitiste de France.
  • Fin 2017, il avait déjà été récompensé au niveau européen pour son Projet Chut.
  • Avec cette série d’images, dans laquelle il met en scène des modèles sans bouche, il espère désormais décrocher le titre de Master Qualified European Photographer.

Dans son petit studio de la rue Danton à Rennes, les portraits se mélangent aux diplômes et autres titres sur les murs. Car à 29 ans, le photographe Zéka Defond, alias Zeykah, affiche déjà un joli CV. Il y a quelques jours, il s’est vu décerner pour la troisième année le titre de Portraitiste de France, un label d’excellence décerné par le Groupement national de la photographie professionnelle.

« C’est un gage de qualité pour les clients, cela permet de les rassurer », indique le jeune homme. Pour décrocher le fameux sésame, Zeykah a dû livrer comme ses confrères une série de 12 portraits imposés, comme une femme enceinte ou un couple de mariés. « C’est mon travail du quotidien. Je fais beaucoup de books pour des modèles, des photos de famille ou d’identité », souligne-t-il.

Une série d’images avec des modèles sans bouche

Pour libérer son côté créatif, le photographe se dégage aussi du temps pour des projets plus perso. Son Projet Chut, une série d’images mettant en scène des modèles sans bouche, lui a ainsi valu fin 2017 le prix très convoité de Qualified European Photographer (QEP) dans la catégorie mode-beauté. « C’est un peu le Graal dans la profession, j’en suis très fier », assure Zeykah, qui a travaillé près d’un an sur son projet.

Pas rassasié, le photographe rennais s’attaque désormais à un nouveau titre encore plus prestigieux, le Master Qualified European Photographer. Son dossier, qu’il présentera en fin d’année, reprendra les photos de son Projet Chut, avec en prime de nouveaux clichés. « Je vais continuer sur ses modèles sans bouche en les ornant avec un maquillage et des coiffures féeriques, un peu style fantasy », précise l’artiste rennais, qui se passionne également pour la photographie automobile et de paysage.

Autant d’images qu’il prend plaisir à partager sur les réseaux sociaux, notamment sur Instagram. « Je commence en effet à être de plus en plus actif et cela fonctionne plutôt bien. Je vois ça aussi comme une vitrine gratuite de mon travail », assure Zeykah, qui a su faire de sa passion un métier. « J’arrive à en vivre, mais je me suis donné les moyens pour cela ! ».