Rennes: Qui veut ouvrir son commerce sur une péniche?

AU FIL DE L'EAU Un appel à projets va être lancé pour l’installation de cinq péniches à vocation commerciale quai Saint-Cast

Jérôme Gicquel

— 

Seul un salon de coiffure est pour l'heure installé quai Saint-Cast à Rennes.
Seul un salon de coiffure est pour l'heure installé quai Saint-Cast à Rennes. — J. Gicquel / 20 Minutes
  • La ville de Rennes lance un appel à projets pour l’installation de péniches à vocation commerciale quai Saint-Cast.
  • Entre trois et cinq commerces devraient s’installer sur l’eau d’ici à la fin de l’année.
  • Les projets fleurissent ces derniers mois pour revaloriser et animer les berges de la Vilaine.

Longtemps délaissées, les berges font l’objet de toutes les attentions ces derniers temps à Rennes. Dans un mois, un parc paysager de 4,5 hectares sera ainsi livré le long de la Vilaine dans le quartier Baud-Chardonnet avec des plages engazonnées pour se prélasser ainsi que des pontons flottants, des guinguettes et une paillote pour se divertir.

Quelques jours plus tôt, le MeM s’installera à la Piverdière. Sur un site naturel de 7.400 m², ce nouveau lieu culturel accueillera le chapiteau Magic Mirrors et ses 1.500 places ainsi qu’une guinguette, trois bars et un espace de restauration.

Dans les prochains mois, des péniches vont également s’amarrer quai Saint-Cast, le long du canal d’Ille-et-Rance. La région Bretagne, gestionnaire des voies navigables, et la ville de Rennes vont en effet lancer à la fin du mois un appel à projets pour l’installation de trois à cinq « bateaux-activités ». Pour décrocher l’emplacement, les porteurs de projets devront proposer « une activité ouverte au public, accessible économiquement et complémentaire aux commerces environnants ».

Déjà une trentaine de candidatures

Pour l’heure, seul un salon de coiffure ainsi que la Péniche Spectacle voguent au fil de l’eau dans la capitale bretonne. Mais les demandes explosent, obligeant la ville et la région à ouvrir les vannes.

« Nous avons déjà reçu une trentaine de candidatures qui sont en stand-by », indique Sébastien Sémeril, premier adjoint au maire de Rennes chargé de l’urbanisme. On y trouve pêle-mêle un projet de boucherie, de cave à vin, de salle de gym, de restaurant et même une crèche. « L’objectif est de proposer une offre différenciante car il y a une vraie attente des Rennais », poursuit l’élu.

Les premières installations en fin d’année

Côté calendrier, les porteurs de projets auront jusqu’à l’été pour déposer leur dossier. Le jury décidera ensuite du nom des lauréats courant de l’automne avec les premières installations prévues en fin d’année.

Ce premier appel à projets devrait en appeler d’autres. Dans les prochaines années, on pourrait ainsi voir les péniches commerciales se multiplier quai Saint-Cyr, le long du canal Saint-Martin ainsi que dans le secteur de la Prévalaye.