Rennes: Les travaux démarrent (enfin) à l’aéroport avec l’agrandissement du parking

TRANSPORTS L’État a cédé des terrains à la région pour permettre l’extension de l’équipement

Jérôme Gicquel

— 

Des travaux d'extension des parkings sont en cours à l'aéroport de Rennes.
Des travaux d'extension des parkings sont en cours à l'aéroport de Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Depuis l’annonce de l’abandon de Notre-Dame-des-Landes il y a plus d’un an, l’aéroport de Rennes attend de prendre son envol. Après plus d’un an de flottement, la situation bouge enfin. Le 8 février, le Premier ministre Edouard Philippe s’est rendu dans la capitale bretonne pour signer le pacte d’accessibilité pour la Bretagne.

Parmi les mesures annoncées, le transfert à la région de 7 hectares de terrain appartenant à l’État afin de permettre à l’aéroport de Rennes de s’agrandir. Pour les élus, la priorité est d’aménager de nouveaux parkings « pour faire face à la saturation et au phénomène de stationnement sauvage aux abords de l’aéroport ».

Deux cents nouvelles places livrées début juillet

Fin mars, les travaux ont démarré avec la destruction des baraquements militaires qui occupent les 7 hectares de terrain. A terme, cela permettra de créer environ 450 places de parking supplémentaires dans la continuité du parc P3 actuel. Un premier lot provisoire d’environ 200 places sera livré dès le début du mois de juillet « pour répondre à la croissance du trafic estival », indique la direction de l’aéroport de Rennes.

La région investira ensuite d’ici à 2035 entre 60 et 70 millions d’euros pour reconfigurer l’aérogare et rénover les pistes. L’enjeu est de taille pour l’aéroport de Rennes qui ambitionne à cette date d’accueillir deux millions de passagers, contre 850.000 actuellement.