VIDEO. Rennes: Voiture solaire, vélo à hydrogène… Quelles nouvelles mobilités tester pendant InOut ?

TRANSPORTS Le grand public pourra expérimenter ces nouvelles solutions ce week-end sur l’esplanade de Gaulle

Jérôme Gicquel

— 

En test sur le campus universitaire de Beaulieu, la navette autonome sera présentée sur l'esplanade de Gaulle ce week-end à Rennes.
En test sur le campus universitaire de Beaulieu, la navette autonome sera présentée sur l'esplanade de Gaulle ce week-end à Rennes. — C. Allain / 20 Minutes
  • Consacré aux nouvelles mobilités, l’événement InOut se tient jusqu’à dimanche à Rennes.
  • Le grand public pourra tester ce week-end de nouveaux modes de transports.
  • Il pourra notamment voyager à bord d’une navette circulant sans chauffeur ou découvrir un prototype de voiture solaire urbaine.

Comment nous déplacerons-nous en ville dans quelques années? Comment faire cohabiter les différents modes de transports? Autant de questions qui sont au cœur des débats toute cette fin de semaine à Rennes pour la deuxième édition de l’événement InOut consacré aux nouvelles mobilités.

Après deux jours réservés aux professionnels, le grand public aura l’occasion de faire un bond dans le futur ce week-end en testant les nouveaux engins qui circuleront demain. Tour d’horizon des innovations qui seront présentées sur le village de l’esplanade de Gaulle.

Des vélos électriques propulsés à l’hydrogène

Le marché du vélo électrique se porte bien, et même très bien avec plus de 250.000 bicyclettes qui se vendent chaque année. Pour l’heure, la grande majorité de ces vélos fonctionnent grâce à une batterie électrique qui mettent entre deux et quatre heures pour se recharger.

A l’avenir, ils pourraient rouler avec une pile à hydrogène permettant sa propulsion. Cette solution a comme avantage de réduire considérablement le temps de recharge des vélos (1 à 2 minutes) et d’offrir une plus longue autonomie. La ville de Saint-Lô dans la Manche expérimente depuis plus d’un an ce nouveau mode de mobilité auprès d’employés de l’hôpital. D’autres villes ont également franchi le pas comme Chambéry et Biarritz.

Des navettes sans conducteur

Elles sont en service depuis la mi-novembre sur le campus de Beaulieu, circulant sur un trajet de 1,3 kilomètre. Samedi et dimanche, les deux navettes autonomes seront mobilisées pour embarquer de nouveaux voyageurs. Des bus électriques partiront de l'esplanade de Gaulle pour rejoindre les navettes sur le campus universitaire. 

Conçus par la société lyonnaise Navya, ces mini-bus électriques circulent sans conducteur et sont capables de transporter 15 personnes à une vitesse maximale de 15 km/h. Blindées de technologies, ces navettes ont été programmées pour ralentir aux abords des passages piétons et se garer aux arrêts. En test jusqu’au mois de juin, elles pourraient bientôt circuler dans d’autres endroits de la ville.

Une voiture solaire pour la ville

Hx2. Derrière ce nom de code mystérieux, le projet de voiture solaire urbaine qui sera présenté par Eco Solar Breizh. Depuis 2014, l’association brestoise fait déjà rouler son véhicule solaire de compétition Heol aux quatre coins du globe. Elle se lance désormais le défi de faire circuler son véhicule électrique dans un environnement urbain. Fonctionnant grâce à des panneaux solaires installés sur sa carrosserie ou avec une pile à combustile et une bonbonne d’hydrogène si le soleil n’est pas au rendez-vous, le véhicule est capable d’effectuer 50 kilomètres par jour à une vitesse de 50 km/h.

Après un premier tour de roues ce week-end pendant InOut, la Hx2 pourrait bientôt trouver sa place en ville.  « Nous espérons d’ici deux ans proposer aux entreprises, universités et collectivités territoriales un service d’autopartage de voitures solaires en libre-service », indique Jean-Luc Fleureau, président d’Eco Solar Breizh.