Rennes: Cesson veut profiter à fond de l’arrivée de la ligne b de métro

TRANSPORTS D’importants travaux vont démarrer pour préparer la construction du futur pôle d’échanges multimodal

Jérôme Gicquel

— 

Vue de la future station de métro Cesson ViaSilva, qui sera le terminus de la ligne B.
Vue de la future station de métro Cesson ViaSilva, qui sera le terminus de la ligne B. — Anthracite Architecture 2.0, Ludovic Alexandre Architecte et AMA
  • Voisine de Rennes, la commune de Cesson-Sévigné accueillera le terminus de la future ligne b du métro, qui doit être mise en service à l’automne 2020.
  • D’importants travaux doivent démarrer la semaine prochaine avant la construction du futur pôle d’échanges multimodal.
  • L’arrivée du métro va permettre à la commune de renforcer son dynamisme économique et démographique.

Il n’y a pas qu’à Rennes que la ligne b du métro fait tourner les têtes. En attendant sa mise en service, prévue pour l’automne 2020, la commune voisine de Cesson-Sévigné s’active pour que tout soit prêt le jour J. A partir de lundi, le chantier va entrer dans le dur avec la fermeture pour six mois d’une partie du boulevard des Alliés (entre les ronds-points de Vaux et la Bouriande), un axe de circulation majeur desservant notamment la technopole Rennes Atalante et le campus universitaire de Beaulieu.

Si les travaux et les déviations mises en place risquent de faire grogner les automobilistes, le maire de Cesson préfère, lui, garder le sourire. « Beaucoup de communes aimeraient avoir ce type de perturbations », assure Albert Plouhinec.

Des milliers de logements vont sortir de terre

C’est en effet sur sa commune que s’implantera la future station Cesson Viasilva, le terminus de la ligne b. Juste à côté, un pôle d’échanges multimodal verra le jour avec un parc-relais de 800 places de stationnement pour les voitures et de 200 places pour les vélos ainsi qu’une gare bus qui sera aménagée en rez-de-chaussée.

Vue du parc relais depuis le boulevard des Alliés.
Vue du parc relais depuis le boulevard des Alliés. - Ateliers O-S Architectes

Avec l’arrivée du métro, c’est donc toute la partie nord de la commune qui va être reconfigurée et s’urbaniser. A partir de 2023, les champs avoisinants laisseront place à des logements sur les quartiers Atalante-ViaSilva et les Pierrins. « On sera autour des 6.000 logements avec 13.000 nouveaux habitants attendus », souligne le maire.

Pas de flambée de l’immobilier en vue

Pour la commune, tous les signaux sont donc au vert car, effet du métro oblige, les acteurs économiques sont de plus en plus nombreux à solliciter Cesson comme le groupe Mediaveille qui a déjà prévu d’y installer son siège. « L’arrivée du métro est bien sûr un atout pour Cesson mais aussi pour toutes les communes voisines », indique Jean-Jacques Bernard, vice-président de Rennes Métropole et ancien maire de la commune voisine de Thorigné-Fouillard.

Vue du parc relais, depuis la sortie de la station de métro.
Vue du parc relais, depuis la sortie de la station de métro. - Ateliers O-S Architectes

Le marché de l’immobilier devrait également être impacté par la mise en service de la ligne b, même si les professionnels ne s’attendent pas à une envolée des prix. « Le marché est déjà assez dynamique à Cesson avec des prix assez conséquents. Et l’impact du métro se fera surtout ressentir sur le nord de la commune », précise Maître Nathalie Robert, notaire.

Un prolongement du métro envisagé à l’est et au sud

Dans un avenir plus lointain, le métro pourrait même poursuivre son prolongement un peu plus à l’est. Trois stations supplémentaires potentielles ont ainsi déjà été envisagées au-delà du futur terminus de ViaSilva. Ce même prolongement est également à l’étude au sud de Rennes pour desservir, peut-être un jour, l’aéroport ou le Parc Expo.