Rennes: La gare est-elle vraiment l'une des pires de France?

TRANSPORTS La gare de Rennes est classée à la dernière place dans une enquête de la SNCF, en grande partie à cause des travaux

Manuel Pavard

— 

Le hall des arrivées de la nouvelle gare de Rennes, le 11 février 2019.
Le hall des arrivées de la nouvelle gare de Rennes, le 11 février 2019. — M. Pavard / 20 Minutes
  • La gare de Rennes est la plus mal notée par les voyageurs selon une enquête de satisfaction de la SNCF menée en septembre.
  • La gare est critiquée par ses usagers pour les difficultés d'orientation dues au chantier de rénovation entamé en 2015.
  • Les voyageurs attendent impatiemment la nouvelle gare dont la livraison définitive est prévue pour le mois de juin.

Des échafaudages, des engins de chantier, des piles de gravats, une signalétique temporaire… C’est le paysage peu engageant auquel sont confrontés les usagers de la gare de Rennes depuis le coup d’envoi des travaux, il y a quatre ans. Un tableau qui expliquerait la place de bonnet d’âne occupée par la gare rennaise dans le baromètre de satisfaction de la SNCF, dont les résultats ont été dévoilés en fin de semaine dernière.

Des problèmes d’orientation

Selon l’enquête menée en septembre auprès des voyageurs dans 122 gares, celle de Rennes obtient la pire note de satisfaction globale avec 5,96 sur 10. Mais lorsque l’on scrute les scores dans chaque catégorie, les choses ne sont plus si simples. Pas si mal classée sur certains critères (commerces et services, propreté et sûreté), la gare se trouve ainsi en queue de peloton dans les rubriques déplacements, informations et qualité du moment passé en gare.

L'intérieur de la nouvelle gare de Rennes, le 11 février 2019.
L'intérieur de la nouvelle gare de Rennes, le 11 février 2019. - M. Pavard / 20 Minutes

Pour les passagers rencontrés lundi en gare de Rennes, ces difficultés liées aux travaux sont bien le principal souci de l’équipement aujourd’hui. « Ça fait quatre ans que c’est en chantier permanent, ça commence à être pénible », se lamente Lenaïg, 29 ans, en attente de son train pour Quimper et « cherchant désespérément un distributeur de billets qui fonctionne à l’intérieur ». Usager régulier de la gare, il regrette « le système de fléchage et les accès qui changent sans arrêt ».

Si certains regrettent ces problèmes d’orientation, beaucoup préfèrent prendre leur mal en patience, alléchés par le futur équipement. « C’est vrai que c’est parfois compliqué de se repérer mais on commence enfin à voir le bout », apprécie Sophie, 42 ans. « Je me dis que le jeu en vaudra la chandelle. Quand on voit l’intérieur aujourd’hui, c’est déjà beaucoup mieux que ce qu’on a connu il y a quelques années. Ce sera beaucoup plus fonctionnel et plus vaste. »

Livraison en juin de la nouvelle gare

Du côté de la SNCF, on tempère également les conclusions du baromètre. « La gare de Rennes est en travaux depuis quatre ans, cela génère des contraintes, les clients devant parfois changer de trajet du jour au lendemain », explique Mylène Moreau, directrice des gares de Bretagne. « En septembre, quand l’enquête a été menée, on était en train de poser les sols en bois, ce qui nous a obligés à fermer des accès et a causé beaucoup plus de bruit. »

Entrée de la nouvelle gare de Rennes, toujours en chantier, le 11 février 2019.
Entrée de la nouvelle gare de Rennes, toujours en chantier, le 11 février 2019. - M. Pavard / 20 Minutes

Mylène Moreau rappelle surtout que les 23 plus grandes gares françaises – dont la gare de Rennes – ont de nouveau été auscultées en décembre. Une enquête qui n’a cette fois pas été rendue publique. « Et les résultats sont en nette progression avec une note de satisfaction globale de 6,84 et de très gros progrès pour la propreté et la sécurité. »

Côté déplacements, quasiment tous les accès sont maintenant ouverts, hormis l’entrée débouchant sur le paysage construit. Symbole de la nouvelle gare, il sera accessible aux usagers lors de la livraison du bâtiment en juin.