Rennes: Le rapporteur public valide le projet de parc aux prairies Saint-Martin

INFO «20 MINUTES» Le projet de la mairie de Rennes, évalué à 30 millions d’euros, était contesté devant le tribunal administratif…

Camille Allain

— 

Le nord des prairies Saint-Martin. Ces terres polluées vont devenir le futur poumon vert de Rennes.
Le nord des prairies Saint-Martin. Ces terres polluées vont devenir le futur poumon vert de Rennes. — C. Allain / 20 Minutes
  • Plusieurs habitants contestent la déclaration d’utilité publique du projet de parc urbain aux prairies Saint-Martin, à Rennes.
  • Devant le tribunal administratif, le rapporteur public a rendu un avis négatif sur les requêtes des habitants.
  • La décision du tribunal sera rendue publique le 1er mars. Le projet, évalué à 30 millions d’euros, est toujours en cours d’aménagement.

La décision du tribunal administratif ne sera rendue publique que le 1er mars. Mais la ville de Rennes peut aborder la suite de la procédure confiante. Vendredi matin, le rapporteur public a émis un avis négatif sur les requêtes portées par les habitants des prairies Saint-Martin. Cet immense espace de végétation doit devenir le «poumon vert» de la capitale bretonne et se transformer en parc naturel urbain.

Porté par la municipalité socialiste, le projet suscite la colère de plusieurs habitants de la zone, dont certains sont menacés d’expropriation. Un premier avenant au projet avait déjà été adopté par la ville en 2016, sauvant de facto plusieurs habitations.

Mais alors que les travaux ont déjà commencé sur place, des habitants contestaient la déclaration d’utilité publique ce vendredi devant le tribunal administratif de Rennes. Une critique adressée au coût du projet, évalué à 30 millions d’euros.

Le chantier devrait s’achever en 2021

Saisi du dossier, le rapporteur public a estimé que les requêtes des habitants n’étaient « pas fondées », arguant que le projet de parc urbain était bien d’intérêt général. « Cela confirme que tout a été fait dans les règles », s’est réjouie l’avocate de la ville Me Pauline Prévot, membre du cabinet Coudray.

La décision du tribunal a été mise en délibéré et sera rendue publique le 1er mars. En attendant, les travaux d’aménagement se poursuivent dans les prairies Saint-Martin. L’achèvement du chantier est annoncé pour 2021.