Coupe de France: Le Stade Rennais brave la neige et le champ de patates pour passer en 8e de finale

FOOTBALL Les Bretons ont battu Saint-Pryvé Saint-Hilaire 2-0 grâce à Hunou et Siebatcheu...

Camille Allain

— 

Adrien Hunou est félicité par Benjamin Bourigeaud après son but face à Saint-Pryvé Saint-Hilaire.
Adrien Hunou est félicité par Benjamin Bourigeaud après son but face à Saint-Pryvé Saint-Hilaire. — G. Souvant / AFP

Des conditions compliquées et de la neige au coup d’envoi. Un terrain bien amoché, des glissades par dizaines. Un adversaire bien regroupé et prêt à se projeter au moindre faux pas. Mercredi soir, le Stade Rennais s’est sorti du piège tendu par les joueurs de Saint-Pryvé Saint-Hilaire pour se qualifier pour les 8e de finale de Coupe de France. Un pion de Jordy Siebatcheu en fin de première mi-temps, puis un second Adrien Hunou en début de seconde période, ont permis aux Rouge et Noir de poursuivre leur parcours.

Adrien Hunou dans les bons coups

Privés d’Hatem Ben Arfa et d’Ismaïla Sarr, laissés au repos, les Rennais ont été sérieux, comme l’avait demandé leur entraîneur Julien Stéphan. « Il faudra qu’on fasse un match comme si on jouait un match de championnat. On se prépare avec le même sérieux », avait averti l’entraîneur. Pas toujours dominateurs, les Bretons ont concédé quelques occasions en première mi-temps, avant de prendre le dessus sur le club de National 2.

Sur le champ de patates du stade de la Source d’Orléans, les Rennais ont pu compter sur un bon Adrien Hunou pour s’en sortir. Auteur d’une tête smashée, difficilement repoussée par le gardien Xavier Lenogue, le Rennais a offert le but à Jordan Siebatcheu. Et c’est lui qui inscrivait le but du break d’un bel enchaînement contrôle frappe enchaînée sur un service de Del Castillo. L’attaquant aurait pu marquer le but de la soirée, mais sa reprise de volée terminait sur le poteau. Sera-t-il titulaire face au PSG dimanche, lui qui avait terrassé les Parisiens la saison dernière ?

La soirée a aussi permis de voir les premiers pas de Souleyman Doumbia, entré en jeu à la place de James Lea-Siliki. On l’aura surtout vu s’appliquer à bien défendre, sans pouvoir dire si sa pointe de vitesse est si exceptionnelle. Eliminé en Coupe de la Ligue, Rennes reste en course sur trois tableaux.