Rennes: Un futur pôle commercial place de Zagreb pour revitaliser le quartier du Blosne

URBANISME La municipalité va investir 20 millions d’euros dans ce projet...

Jérôme Gicquel

— 

Sur la place de Zagreb au Blosne, 5.000 m2 de surfaces commerciales seront disponibles à l'horizon 2021.
Sur la place de Zagreb au Blosne, 5.000 m2 de surfaces commerciales seront disponibles à l'horizon 2021. — J. Gicquel / 20 Minutes
  • Dans le quartier du Blosne à Rennes, la ville prévoit de regrouper trois petits centres commerciaux en déclin autour d’un futur pôle.
  • Il sera situé place de Zagreb, qui doit devenir à terme le centre économique du quartier.
  • La question du devenir des trois centres commerciaux reste toutefois en suspens et les commerçants s’interrogent.

Alors que d’immenses pôles commerciaux fleurissent un peu partout, les petits centres de quartier tirent la langue. Dans le quartier du Blosne, au sud de Rennes, la situation est frappante. Non loin d’Alma, la plus grande galerie marchande de Bretagne, trois petits centres commerciaux de proximité tentent de survivre à l’est du quartier.

Au Landrel, à Sainte-Elisabeth et Torigné, beaucoup de commerçants ont déjà baissé le rideau. « Avant, on pouvait quasiment faire toutes nos courses ici. Mais il n’y a plus rien maintenant, même pas une boulangerie », regrette Joseph, un retraité croisé à l’entrée de Torigné.

Au centre commercial Sainte-Elisabeth, seulement une pharmacie et une boulangerie sont encore ouvertes.
Au centre commercial Sainte-Elisabeth, seulement une pharmacie et une boulangerie sont encore ouvertes. - J. Gicquel / 20 Minutes

Au centre Sainte-Elisabeth, qui a été touché par un incendie en avril, l’offre commerciale se résume à une boulangerie et une pharmacie, installée temporairement dans un préfabriqué. « On ne peut pas dire que ce soit la foule », ironise un riverain.

Faire de la place l’épicentre du quartier

Forte de ce constat, la municipalité s’est saisie du dossier en 2016 avec l’idée de regrouper ces trois centres qui vivotent dans un seul et même pôle commercial. Validé lundi au conseil municipal, le projet s’implantera sur la place de Zagreb, qui sera prochainement rebaptisée place Jean-Normand, avec la création de 5.000 m² de surfaces commerciales qui prendront place au pied de futurs immeubles. Non loin de là, le futur conservatoire ainsi qu’une halle sportive seront construits.

Image d'illustration de la future place de Zagreb.
Image d'illustration de la future place de Zagreb. - A. Grumbach & associés / R. Désormeaux

A terme, la place de Zagreb devrait devenir le centre névralgique du Blosne avec comme enjeu de redynamiser un quartier qui a perdu des habitants. « L’objectif est aussi d’attirer de nouvelles populations », assure Sébastien Sémeril, premier adjoint chargé de l’urbanisme. Si le projet est acté, avec des premières livraisons attendues fin 2020, sa réalisation ne sera pas simple. « Il ne faudra pas se planter dans l’aménagement de la place », reconnaît l’élu.

« Un projet encore flou » pour les commerçants

La question de l’avenir des trois centres commerciaux reste aussi en suspens. « On va travailler au cas par cas avec les commerçants. Ceux qui souhaitent s’installer dans le futur pôle seront en tout cas prioritaires », indique-t-il. « Nous ne sommes pas du tout intéressés », lui répond d’emblée la bouchère de Torigné.

D’autres hésitent, attendant d’en savoir un peu plus sur « un projet encore flou ». « Et qu’adviendra-t-il des commerces qui sont identiques ? On ne va pas se retrouver avec plusieurs coiffeurs, boulangers et bureaux de tabac sur la même place », indique une commerçante. Sur ce point, l’élu tient à rassurer. « Nous voulons maintenir certaines activités sur place », assure-t-il.