Rennes: La grève dure, le réseau Star baisse les prix pour ses abonnés

TRANSPORTS Le réseau de l'opérateur Keolis a été largement perturbé par les conflits sociaux...

Camille Allain

— 

Illustration d'une femme à bord d'un bus, ici à Rennes.
Illustration d'une femme à bord d'un bus, ici à Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

Il dure depuis le 14 novembre. Pas toujours simple à comprendre, le mouvement de grogne des conducteurs de bus de Keolis Rennes pénalise les clients du réseau Star. Bus supprimés, débrayages quasi quotidiens… Ajoutez à cela les manifestations des «  gilets jaunes​ » et vous comprendrez que la fin d’année et le mois de janvier n’ont pas été simples dans les bus rennais.

Pour tenter de répondre aux plaintes de plus en plus nombreuses de ses clients, l’opérateur Keolis vient d’annoncer une baisse de 15 % du montant de l’abonnement mensuel au mois de février. Pour le tarif plein, le montant sera de 43,60 euros au lieu de 51,30 euros, mais uniquement en février. La réduction de 15 % sera appliquée aux clients débités par prélèvement automatique. A ses abonnés de longue date, l’entreprise offrira des bons d’achat équivalent à 15 % de l’abonnement mensuel.

Keolis espère ainsi répondre à la grogne de ses clients, de plus en plus nombreux à se plaindre des conditions de circulation. « Keolis Rennes et Rennes Métropole mettent tout en œuvre pour un rapide retour à l’offre normale », assure l’opérateur.

« Des temps de parcours impossibles à tenir »

En grève illimitée, les conducteurs de bus se plaignent de la dégradation de leurs conditions de travail, notamment en raison de la hausse du trafic. « On nous impose des temps de parcours impossibles à tenir. Les conducteurs n’ont plus le temps de souffler », résumait récemment Christian Demay, secrétaire de la CGT et chauffeur depuis près de dix ans.