VIDEO. «Gilets jaunes» à Rennes: Une plainte déposée après les dégradations commises sur la mairie

MANIFESTATION Plusieurs individus ont forcé les portes de l'Hôtel de ville samedi...

Camille Allain

— 

La façade de l'Hôtel de ville de Rennes a été dégradée en marge de la manifestation des gilets jaunes le 5 janvier 2019.
La façade de l'Hôtel de ville de Rennes a été dégradée en marge de la manifestation des gilets jaunes le 5 janvier 2019. — C. Allain / 20 Minutes
  • L’Hôtel de ville de Rennes a été dégradé par plusieurs manifestants samedi.
  • Les dégradations ont été commises en marge d’un rassemblement des « gilets jaunes ».
  • La municipalité a porté plainte. Aucune interpellation n’est à déplorer.

Ils n’étaient pas très nombreux, mais bien déterminés à entrer. Samedi, plusieurs manifestants ont tenté de forcer les entrées de l’Hôtel de ville de Rennes à l'occasion de l'acte 8 des «gilets jaunes». La mairie a fait savoir qu’elle avait porté plainte.

Les faits se sont déroulés samedi en fin de journée. Alors que quelques dizaines de «gilets jaunes» étaient rassemblés place de l’Hôtel de ville, des manifestants se sont attaqués aux portes du bâtiment, dans lequel un mariage était célébré. Plusieurs personnes se sont brièvement introduites dans la mairie. La police n’a procédé à aucune interpellation samedi.

« Des dégradations intolérables »

Dans un communiqué, la maire de Rennes a dénoncé « des dégradations intolérables » commises « par des individus violents, certains porteurs de gilets jaunes, d’autres cagoulés ». Nathalie Appéré estime que « ces agissements sont inacceptables » et que leurs auteurs « doivent être poursuivis ». La municipalité a porté plainte dès samedi.

Les forces de l’ordre ont recensé « 100 à 120 personnes » au plus fort de la manifestation. Un tag a été découvert sur la Banque de France et quelques feux de poubelles ont été rapidement maîtrisés.