Rennes: Toute la ville est à acheter dans la nouvelle version du Monopoly

JEU Des commerces et acteurs locaux sont présents, moyennant finances, sur le plateau...

Jérôme Gicquel

— 

La nouvelle version du Monopoly Rennes a été tirée à 3.000 exemplaires.
La nouvelle version du Monopoly Rennes a été tirée à 3.000 exemplaires. — J. Gicquel / 20 Minutes
  • Vingt ans après la première, une nouvelle version du Monopoly Rennes vient de sortir.
  • Le nouveau modèle met en avant sur son plateau des commerces et institutions locales.
  • La place du Parlement est la case la plus chère du plateau, la rue des Dames la moins cotée.

La dernière édition remontait déjà à près de 20 ans. Le Monopoly Rennes a donc eu le droit à une mise à jour avec une nouvelle version, tirée à 3.000 exemplaires, qui vient de sortir juste avant les fêtes. Si les règles de ce jeu culte ne changent pas, le plateau a, lui, subi un profond lifting.

« Dans l’ancien modèle, les cases étaient positionnées en fonction de la valeur immobilière des rues. On a cette fois choisi d’associer les couleurs à des secteurs d’activité », indique Alexandre Swain, directeur général de Winning Moves, la société éditrice du jeu.

La place du Parlement s’achète au prix fort

On retrouve ainsi sur les cases bleu clair quelques sites culturels et historiques comme les Champs Libres ou les portes Mordelaises. Les cases rose sont quant à elle dédiées aux rues commerçantes comme la rue de la Monnaie ou la rue Saint-Georges tandis que la case la plus chère revient à la place du Parlement de Bretagne. Elle s’achète au prix fort de 400 billets, contre seulement 60 billets pour la rue des Dames et la rue Saint-Michel, les deux moins cotées du jeu.

L’autre nouveauté de cette édition est l’apparition de noms d’enseignes ou d’institution locales, comme la pâtisserie Le Daniel, le Stade Rennais, Sciences Po ou le cinéma Gaumont. Des « sponsors » qui ont monnayé leur présence sur le plateau, le plus offrant s’octroyant les cases les plus prestigieuses. « Cela nous offre de la visibilité sur la durée », indique Laurent Le Daniel.

Le Star s’achète les quatre gares

Le Star a également tenu à être de la partie en « achetant » les quatre cases représentant les gares. A la place, le réseau de transports fait la promotion de ses différents modes de transport avec le bus, le métro, le vélo et le covoiturage.