VIDEO. Rennes: Une interpellation tourne à l'affrontement entre policiers et fêtards

FAITS-DIVERS Deux hommes ont été interpellés vers 23h30 dans une ambiance tendue...

Camille Allain

— 

L'interpellation d'un individu a tourné à l'affrontement entre fêtards et forces de l'ordre jeudi soir à Rennes.
L'interpellation d'un individu a tourné à l'affrontement entre fêtards et forces de l'ordre jeudi soir à Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

La fête battait son plein jeudi soir vers 23h30 quand la police est intervenue place des Lices à Rennes. Non pas pour ramener l’ordre sur cette place très fréquentée par les étudiants, mais pour interpeller un homme âgé de 24 ans, visiblement auteur d’un outrage à leur encontre.

L’interpellation ne s’est pas déroulée comme prévu. Alors qu’ils poursuivaient l’homme, plusieurs témoins ont pris à partie les fonctionnaires en tenue. 20 Minutes a assisté à la scène.

L’altercation a éclaté devant le Bar Hic, quand des chaises et des tables de la terrasse ont été balancées sur les forces de l’ordre. En sous-nombre au milieu de la marée de fêtards, les policiers ont répliqué à coups de matraque et de gaz au poivre mais se sont retrouvés encerclés. L’homme en a profité pour se réfugier dans le bar. Pendant ce temps, plusieurs individus ont balancé des bouteilles de verre sur les forces de l’ordre.

Un homme interpellé dans un bar

Les quatre ou cinq policiers ont alors reçu le soutien des renforts. La police municipale et son équipe cynophile mais aussi la police nationale. Au total, une quarantaine d’agents ont été déployés au milieu de la fête. Les jets de bouteilles et insultes fusaient. « Je filmais la scène avec mon téléphone quand j’ai été gazé », témoignait Pierre, un étudiant venu fêter le week-end. Plusieurs personnes ont été incommodées par le gaz au poivre.

La police a finalement interpellé l’individu qu’elle recherchait. Celui-ci est ressorti du bar menottes aux poignets et a été emmené au commissariat. Sa garde à vue a été prolongée ce vendredi. Il devrait être déféré samedi devant le parquet et devrait être jugé en comparution immédiate mardi.

Un mineur de 17 ans a également été appréhendé pour avoir jeté des bouteilles sur la police. Il a été déféré devant un juge des enfants.