Rennes: L’œuvre à 200.000 euros de Krijn de Koning vandalisée

ART Un tag dénonçant l’aménagement du quartier a été peint sur le mobilier urbain...

Jérôme Gicquel

— 

Un tag a été peint sur l'oeuvre de l'artiste néerlandais Krijn de Koning à Rennes.
Un tag a été peint sur l'oeuvre de l'artiste néerlandais Krijn de Koning à Rennes. — J. Gicquel / 20 Minutes

« Qui pour vivre ici ? ». Voici le tag que l’on peut lire ce lundi sur l’œuvre d’art du Néerlandais Krijn de Koning, installée depuis quelques mois rue de l’Alma à Rennes. Mêlant des sculptures et des peintures aux couleurs très vives, l’œuvre, baptisée Portes Ouvertes, a pris place dans le quartier sous la forme de mobilier urbain.

Commandée par la ville à l’artiste pour un montant de plus de 205.000 euros, l’œuvre a beaucoup fait parler d’elle dans la capitale bretonne. Son coût avait ainsi fait bondir l’opposition municipale qui avait dénoncé en mars 2016 « la politique de l’argent facile ».

L’aménagement de la place fait débat

La majorité avait alors balayé ses critiques, en affirmant que l’œuvre allait « participer à l’identité de la ville et à son rayonnement » et qu’elle offrirait « aux habitants un espace agréable de rencontres ».

Récemment, des riverains se sont d’ailleurs plaints de l’aménagement de la place Thérèse-Pierre, où est installée l’œuvre, la jugeant « trop minérale ». Répondant aux critiques, la ville a annoncé que des arbres seraient plantés sur la place d’ici la fin de l’année.