Rennes: La métropole veut étudier la possibilité d'étendre la ligne B du métro

TRANSPORTS Le chantier est toujours en cours et la livraison attendue pour 2020...

Camille Allain

— 

Les nouvelles rames du CityVal conçu par Siemens, qui équipera la ligne B du métro de Rennes.
Les nouvelles rames du CityVal conçu par Siemens, qui équipera la ligne B du métro de Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

Elle ne sera pas livrée avant deux ans. Mais déjà, certains réfléchissent à la prolonger. Mercredi, le président de Rennes Métropole a laissé entendre qu’il proposerait aux élus de lancer une étude pour prolonger la ligne B du métro. Interrogé par Ouest-France, Emmanuel Couet parle d’une « étude d’opportunité » concernant « les perspectives de transport collectif en site propre au-delà de la rocade ».

Vers Cesson et Ker Lann ?

Ce potentiel prolongement pourrait être mené de part et d’autre du tracé long de 14 kilomètres. D’abord à Cesson-Sévigné et sa zone ViaSilva, où trois stations supplémentaires potentielles ont déjà été envisagées dans des documents de travail. Mais aussi au sud vers Saint-Jacques-de-la-Lande et Bruz, où le campus de Ker Lann accueille des milliers d’étudiants, et même l’aéroport, en plein développement.

L’idée d’emmener le métro jusqu’à l’aéroport avait déjà germé dans l’esprit de plusieurs élus d’opposition au moment de l'annonce de l'abandon du projet à Notre-Dame-des-Landes. « C’est un fantasme », avait balayé Jean-Jacques Bernard, vice-président de Rennes Métropole chargé des transports, évoquant le coût démesuré du projet.

L’ambition du président de l’agglomération est de poser les jalons des transports en commun du futur notamment « à horizon 2035-2040 ».