Rennes: La capitale bretonne devrait bientôt avoir une grande université

EDUCATION Les deux universités et cinq grandes écoles rennaises se sont regroupées pour fonder « l’université de Rennes »...

Camille Allain

— 

L'université Rennes 2, ici le campus de Villejean.
L'université Rennes 2, ici le campus de Villejean. — C. Allain / APEI / 20 Minutes
  • Les deux universités et cinq grandes écoles rennaises se sont regroupées pour fonder « l’université de Rennes ».
  • La création de ce nouvel établissement pourrait intervenir courant 2019 si le ministère l’accepte.
  • Ce nouvel établissement pourrait réunir 58.000 étudiants et 6.000 membres du personnel.

Elles sont désormais sept. Les deux universités et cinq grandes écoles rennaises (INSA, ENS, Sciences Po, Ecole de chimie et EHESP) se sont regroupées pour fonder « l’université de Rennes » ou « Unir ». Présentée ce vendredi par les chefs d’établissements, cette future entité devrait rapidement voir le jour.

Les présidents des deux universités et cinq grandes écoles étaient réunis le 7 septembre 2018 pour présenter le projet de grande université de Rennes.
Les présidents des deux universités et cinq grandes écoles étaient réunis le 7 septembre 2018 pour présenter le projet de grande université de Rennes. - C. Allain / 20 Minutes

« Il ne faut pas perdre de temps », prévient le président de Rennes 2 Olivier David, qui table sur une officialisation dès 2019. Il faudra pour cela attendre les ordonnances du gouvernement cet automne, puis convaincre le ministère de l’Enseignement supérieur de l’intérêt d’un tel établissement. « Notre objectif est de constituer une grande université visible et reconnue à l’échelle européenne et internationale », justifie Olivier David.

Ce nouvel établissement pourrait réunir 58.000 étudiants et 6.000 membres du personnel. Le rapprochement entre les établissements a déjà commencé. Depuis janvier, toutes les publications scientifiques des chercheurs sont déjà signées « université de Rennes ».

Pas de grand bouleversement pour les étudiants

Les responsables des sept établissements réfléchissent au modèle de gouvernance de cette future grande université. Pour les étudiants, cela ne devrait pas changer grand-chose dans un premier temps. C’est surtout hors de nos frontières que la grande université pourrait se faire un nom.