Rennes: La station Sainte-Anne ne diffusera plus de parfums pour guider les malvoyants

TRANSPORTS Keolis a mis fin à l’expérimentation lancée fin mars dans le métro...

Jérôme Gicquel

— 

Le test devait être mené pendant six mois à la station Sainte-Anne.
Le test devait être mené pendant six mois à la station Sainte-Anne. — J. Gicquel / 20 Minutes

C’était finalement une fausse bonne idée. Comme révélé par 20 Minutes, Keolis, qui exploite le réseau de transports Star à Rennes, avait installé fin mars des diffuseurs de parfums dans la station Sainte-Anne. L’objectif alors affiché était d’aider les personnes déficientes visuelles à mieux s’orienter dans le métro.

Deux odeurs différentes, l’une mentholée et l’une océanique et légèrement poivrée, devaient indiquer les directions des rames. « On mènera aussi des études auprès des autres usagers pour voir si cela change l’ambiance des lieux », indiquait alors Frédéric Clec’h, responsable de l’information voyageur chez Keolis Rennes.

Beaucoup d’internautes et d’usagers du métro avaient ironisé sur ce nouveau dispositif, indiquant qu’il servirait surtout à masquer les mauvaises odeurs des lieux.

Des résultats jugés pas très probants

Alors qu’elle devait durer six mois, l’expérimentation n’aura finalement pas passé l’été. Devant le manque de résultats probants, Keolis a décidé d’y mettre fin. « Les odeurs devaient servir de repères dans les stations. Mais on a eu du mal à apprécier avec les associations partenaires si ce dispositif apportait vraiment une plus-value », souligne Laurent Senigout, directeur de Keolis Rennes.

Pour améliorer l’accessibilité du métro aux personnes handicapées, la direction de Keolis assure toutefois qu’elle va plancher « sur d’autres expérimentations ».

>> A lire aussi : Alerte générale, la voix du métro rennais a changé!

>> A lire aussi : Mais qui se cache derrière la bande-son du métro rennais?