Rennes: La grande braderie a-t-elle perdu de sa superbe ?

COMMERCE Elle est organisée chaque année le premier jour des soldes d'été...

Camille Allain

— 

La grande braderie de Rennes, organisée chaque premier mercredi des soldes d'été. Ici en 2015.
La grande braderie de Rennes, organisée chaque premier mercredi des soldes d'été. Ici en 2015. — C. Allain / 20 Minutes
  • La grande braderie de Rennes est organisée le premier jour des soldes d’été. C’est un rendez-vous commercial important.
  • Cette année, environ 400 commerçants y participent, dont la moitié sont extérieurs à Rennes.
  • Certains reprochent aux camelots de tous proposer les mêmes articles à très petits prix.
    • La fréquentation de la grande braderie semble avoir diminué ces dernières années, mais le rendez-vous reste incontournable pour de nombreux Rennais.

Elle reste un événement incontournable de l’agenda rennais. Mais la grande braderie de Rennes jouit-elle toujours de la même cote de popularité ? Pas certain. En 2016, après un printemps ponctué de manifestations, et en 2017, l’événement avait semblé attirer moins de monde. « Il y a des années où on ne pouvait pas avancer dans les rues. Mais l’an dernier, tout le monde était à la cool », témoigne Patricia, une habituée de la braderie.

Mercredi, la jeune femme a pourtant posé sa journée pour pouvoir y participer. Une tradition qui s’est un peu perdue. « La clientèle a changé ces dernières années, le pouvoir d’achat est moins élevé, les gens ne recherchent que les bas prix, témoigne la responsable de la boutique La Petite Rennaise. Nos habitués ne viennent plus ce jour-là ».

Les commerces de moyenne et haut de gamme n’y voient plus un rendez-vous incontournable mais un rassemblement de camelots « qui proposent tous la même chose ». Ils représentent la moitié des 400 commerçants participant.

La redevance a diminué

Pour autant, la plupart des commerçants du centre-ville y participent et acceptent de payer une redevance à la ville pour exposer dans la rue. Jugée excessive, elle a été rabaissée cette année, oscillant entre 200 et 600 euros selon la longueur souhaitée. « Pour moi, c’est incontournable. C’est une très grosse journée en termes de chiffre d’affaires. Jamais on ne s’en passerait », témoigne la responsable de Sac Mania. La baisse de fréquentation ? « C’est le commerce de centre-ville qui souffre en général, pas seulement le jour de la braderie ».

Les camelots sont nombreux à s'installer pour la braderie de Rennes. Ils représentent plus de la moitié des commerçants.
Les camelots sont nombreux à s'installer pour la braderie de Rennes. Ils représentent plus de la moitié des commerçants. - C. Allain / 20 Minutes

Interrogé sur l’évolution de la fréquentation, le Carré Rennais maintient son estimation habituelle de 400.000 visiteurs. Qu’en est-il vraiment ? « Il n’y a pas de compteurs donc nous ne pouvons donner de chiffres plus précis. 400.000 reste une tendance », précise l’association de commerçants qui organise l’événement. Et le concert géant qui avait lieu sur l’esplanade ? « Ce n’est plus au goût du jour », répond le Carré Rennais.

La ville maintient sa subvention

Quant à la ville, elle maintient son soutien indéfectible à la braderie. « C’est fondamental dans l’animation du centre-ville », estime l’adjoint au commerce Marc Hervé.

La municipalité verse chaque année une subvention de 18.000 euros au Carré Rennais pour l’organisation. Un soutien constant qui s’accompagne d’une mise à disposition de matériel et de la police municipale.