Rennes: Les collèges réorganisés pour davantage de mixité sociale

EDUCATION L'inspection académique a procédé à une «re-sectorisation» pour les élèves de sixième pour la rentrée prochaine...

Camille Allain

— 

Illustration d'un collège en Ille-et-Vilaine.
Illustration d'un collège en Ille-et-Vilaine. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Les services de l’Education nationale parlent de « re-sectorisation ». Disons simplement qu’ils ont redistribué les cartes. A quelques semaines des vacances scolaires, l’inspection académique d’Ille-et-Vilaine a présenté sa nouvelle carte scolaire pour les élèves de sixième de Rennes.

Souhaitée par le conseil départemental, cette modification vise à « améliorer la répartition des effectifs » dans les collèges de Rennes. Mais surtout à faire progresser la mixité. Alors que des établissements accueillent 75 % de familles défavorisées, certains collèges de la capitale bretonne n’en comptent que 15 %. « Nous souhaitions améliorer la mixité sociale », martèle Franck Pichot, vice-président du conseil départemental chargé de l’éducation et de la jeunesse.

Un secteur multi-collèges a notamment été créé, laissant le choix aux parents d’inscrire leur enfant dans le chic lycée Zola, en plein cœur de ville, ou celui plus populaire de Rosa Parks, à Villejean. « Toutes les familles verront leur vœu numéro 1 exaucé », promet Christian Willhelm, directeur de l’inspection académique.

Zola accueillera plus de boursiers

Une cinquantaine de familles auraient demandé à changer d’affectation pour inscrire leur enfant dans le centre-ville. Un peu moins dans l’autre sens. « A Zola, on passera de 32 à 36 % d’élèves boursiers », précise Christian Willhelm. Pas révolutionnaire mais « la dynamique est enclenchée ».

Au total, huit collèges publics de la capitale bretonne ont vu leur carte scolaire être modifiée.