Rennes: La gare complètement fermée pendant 56 heures pour «changer de siècle»

TRANSPORTS La mise en service d’une nouvelle tour de contrôle est prévue samedi et dimanche…

Camille Allain

— 

L'ancien centre d'aiguillage de la gare de Rennes date de 1941. Le 19 mai, il passera le relais à un nouveau centre entièrement numérisé. Lancer le diaporama
L'ancien centre d'aiguillage de la gare de Rennes date de 1941. Le 19 mai, il passera le relais à un nouveau centre entièrement numérisé. — C. Allain / 20 Minutes
  • La gare de Rennes sera fermée pendant 56 heures de samedi matin à lundi matin pour le week-end de Pentecôte. Aucun train ne circulera.
  • SNCF Réseaux mettra en service et testera son nouveau poste d’aiguillage entièrement informatisé. La gare disposera ainsi de deux nouveaux quais à compter de lundi et pourra accueillir 25 % de trains en plus.
  • L’ancien poste d’aiguillage date de 1941. Il devrait être conservé au titre du patrimoine remarquable.

Si vous prenez parfois le train, vous connaissez sans doute sa façade blanche passée où il est écrit « Rennes » en lettres bleu pastel. Ce petit bâtiment situé au bord des quais de la gare de la capitale bretonne est en fait la « tour de contrôle » du réseau ferroviaire rennais. Ce week-end, il va prendre sa retraite pour laisser place à un centre nouvelle génération construit à quelques centaines de mètres de là. Un chantier qui nécessitera la fermeture complète de la gare pendant 56 heures de samedi à lundi matin (lire encadré). Aucun train ne circulera pendant cette période.

Mis en service en 1941, c’est l’un des plus vieux postes d’aiguillage de France. Avec sa technologie mécanique, le centre peinait à répondre à l’accroissement du trafic en gare depuis la livraison de la LGV. « C’était de l’orfèvrerie mais parfois ça bloque. Aujourd’hui, on ne peut pas faire partir un train vers Brest et Saint-Malo en même temps », détaille Frédéric Etheve, qui pilote le chantier pour SNCF Réseaux (ex RFF). Le poste gère 408 itinéraires possibles, soit 101 aiguillages et 60 feux rouges.

Trente à 40 trains de plus par heure

A compter de samedi, c’est une toute nouvelle tour de contrôle qui va prendre le relais. Entièrement informatisée, elle permettra à la SNCF d’augmenter son offre. « Nous aurons deux voies de plus à compter de lundi et nous pourrons accueillir 25 % de trains en plus, soit 30 à 40 trains de plus par heure », poursuit le responsable du projet. Son directeur de communication abonde. « On va changer de siècle ».

L'intérieur du nouveau poste de commande du réseau ferré du Grand Ouest à Rennes.
L'intérieur du nouveau poste de commande du réseau ferré du Grand Ouest à Rennes. - C. Allain / APEI / 20 Minutes

En passant au tout numérique, SNCF Réseaux devrait également gagner en fiabilité. Les couacs pourront ainsi être identifiés en amont et donc mieux traités, voire évités. Inauguré en 2015, le nouveau bâtiment évalué à 130 millions d’euros gérait déjà les aiguillages de la LGV depuis un an. A compter de lundi, il devra maîtriser les flux de voyageurs toujours plus nombreux. La gare de Rennes devrait accueillir 20 millions de passagers en 2030, contre environ dix millions aujourd’hui.

Quant à l’ancien bâtiment, il devrait être conservé. Plusieurs associations ont demandé son classement comme monument historique.

Un week-end sans train

Pour permettre la mise en service du nouveau poste d’aiguillage, la SNCF fermera la gare de Rennes de vendredi minuit à lundi 9h du matin, soit 56 heures au total. 470 cars seront à disposition à la gare routière pour rallier Laval, Redon, Saint-Brieuc ou Montreuil-sur-Ille. De là, des trains achemineront les voyageurs à destination.

Le week-end de Pentecôte n’a pas été choisi par hasard. C’est celui où l’activité sera la moins forte, hormis le vendredi soir et le lundi soir qui ne sont pas concernés par la fermeture.