Rennes 2: Des professeurs menacent de boycotter les examens si la police est présente

MOBILISATION Les partiels doivent débuter jeudi sur le campus de Villejean...

Camille Allain

— 

Le campus bloqué de l'université Rennes-II à Villejean. Ici le 26 avril 2018.
Le campus bloqué de l'université Rennes-II à Villejean. Ici le 26 avril 2018. — C. Allain / 20 Minutes

Les examens doivent débuter jeudi sur le campus Villejean de l’université Rennes 2. Se tiendront-ils ? Pas certain. Après l'évacuation des bâtiments occupés lundi matin, les étudiants opposés à la loi Orientation et réussite des étudiants (ORE) ont fait savoir qu’ils se mobiliseraient pour empêcher la tenue des partiels. Interrogé, le président de l’université a fait savoir qu'il mettrait «tout en oeuvre» pour que les examens se tiennent, promettant une sécurisation du campus et un filtrage.

Des mesures qui ne semblent pas convenir à tout le personnel. Dans un communiqué, le comité des personnels mobilisés a fait savoir qu’il refusera « de surveiller des examens en présence de forces policières sur les campus », tout en rappelant qu’il reste « attaché à la tenue des examens dans des conditions sereines ».

Des examens annulés dans d’autres villes

Depuis le début de la semaine, plusieurs universités ont dû annuler leurs examens en raison de perturbations sur fond d’opposition à Parcoursup et à la loi ORE. C’était le cas à Lyon lundi.

D’autres établissements ont opté pour les devoirs maison, comme le réclament les étudiants bloqueurs de Rennes 2.