Rennes: Une femme menace des passants avec une arme en criant «Allahou akbar»

FAITS DIVERS Le pistolet brandi s’est avéré être une réplique…

Camille Allain

— 

Vue du square Charlles-Dullin à Rennes.
Vue du square Charlles-Dullin à Rennes. — Google Maps

La scène s’est déroulée lundi matin, square Charles Dullin, à Rennes. A deux pas de la caserne de gendarmerie située boulevard Clémenceau. Une femme âgée de 28 ans a sorti une arme de type pistolet qu’elle a braquée sur des passants en lançant plusieurs «Allahou akbar».

Alertés par les passants, les policiers ont envoyé une patrouille sur place. Souffrant visiblement de troubles psychologiques, la femme a braqué son arme vers les policiers, avant de la poser à terre et d’être interpellée. Après vérification, l’arme s’est révélée factice, précise un enquêteur. Il s’agissait d’une réplique fonctionnant avec des billes.

Placée en hôpital psychiatrique

La femme n’a pas pu être entendue. Le médecin a jugé son état incompatible avec la garde à vue. Elle a été transportée à l’hôpital psychiatrique Guillaume-Régnier. Elle est déjà connue des services de police.