La manifestation du 1er Mai a dégénéré à Rennes quand les forces de l'ordre ont voulu intervenir dans le cortège. Lancer le diaporama
La manifestation du 1er Mai a dégénéré à Rennes quand les forces de l'ordre ont voulu intervenir dans le cortège. — C. Allain / 20 Minutes

SOCIAL

VIDEO. 1er-Mai: La police intervient dans le cortège, la manifestation dégénère à Rennes

Les forces de l'ordre ont cherché à isoler la tête du cortège...

  • La manifestation du 1er Mai a dégénéré à Rennes.
  • La police est intervenue dans le cortège pour tenter d'isoler la tête.
  • La situation a longtemps été confuse et de nombreux manifestants ont essuyé des coups.

La manifestation du 1er Mai a dégénéré ce mardi à Rennes. Plusieurs milliers de personnes ont défilé dans les rues pour la fête du Travail avant que la situation ne devienne très confuse. Postées tout le long du boulevard de la Liberté, là où plusieurs façades de banques et agences immobilières avaient été vandalisées la semaine dernière, les forces de l’ordre sont intervenues au milieu du cortège.

Les policiers et gendarmes cherchaient visiblement à isoler la tête du cortège, où se trouvaient de nombreux étudiants venus de l’université Rennes 2. Souvent cagoulés, ces derniers ont été pourchassés pendant de longues minutes par les forces de l’ordre. On ignore encore pourquoi les forces de l’ordre sont intervenues, aucune dégradation n’ayant été commise sur le début du parcours. « Je n’ai jamais vu un 1er-Mai comme ça », témoignait un membre du syndicat Sud. Une personne a été interpellée.

Lacrymo et coups de matraque

Derrière, le cortège a tenté de forcer le passage. Les gendarmes mobiles ont eu bien du mal à contenir les 3.500 manifestants comptés par la préfecture, usant de gaz lacrymogènes et de coups de matraque pour les faire reculer. La situation était alors très tendue. Devant, une petite centaine de jeunes a également été prise à partie par les CRS et la brigade anticriminalité.

L’intervention des forces de l’ordre a généré d’importantes tensions dans les rangs des manifestants. De nombreuses personnes souhaitaient dévier du parcours officiel, ce que la CGT a refusé de faire. Quelques personnes ont tenté de barrer la route des syndicats. Vers 13h, la situation était toujours très confuse autour du TNB.

Avant même le rassemblement place de la Mairie, le groupe de manifestants venu de l’université Rennes 2 a été divisé par les forces de l’ordre.