Rennes: Les chauffeurs Uber vont (enfin) circuler dans la capitale bretonne

TRANSPORTS Le géant des VTC lance officiellement son service mardi…

J.G.

— 

Illustration de la compagnie de VTC Uber.
Illustration de la compagnie de VTC Uber. — Seth Wenig/AP/SIPA

A l’heure de l’uberisation de la société, un petit village gaulois résistait pour l’instant à l’assaut du géant des VTC. La journée de mardi marquera la fin du game avec le lancement officiel d’Uber à Rennes. Disponible à Paris depuis 2012 et désormais présent dans une dizaine de villes en France, le service de transports débarque dans la capitale bretonne avec une clientèle déjà toute trouvée.

« Depuis le début de l’année, 50.000 personnes ont lancé l’application dans la métropole rennaise pour tenter de trouver un chauffeur », indique Raphaël Morel, directeur du développement d’Uber France. Si l’application était très consultée, il était difficile en revanche de trouver un chauffeur disponible, seule une poignée circulant depuis quelques semaines à Rennes.

Une vingtaine de chauffeurs au lancement

Avec le lancement officiel du service, la flotte va s’agrandir et une vingtaine de chauffeurs Uber circuleront. « D’autres personnes sont également motivées pour se lancer. Mais il faut pour cela qu’elles suivent une formation de chauffeur VTC, qu’elles créent une société de transport à leur nom et qu’elles disposent d’un véhicule conforme à la réglementation », détaille Raphaël Morel.

Si l’arrivée d’Uber devrait réjouir de nombreux usagers, pas sûr en revanche que les taxis soient ravis de la nouvelle. « Au contraire, cela peut être une opportunité pour eux en leur offrant un complément d’activité », se défend Raphaël Morel.