Bretagne: Pas de soleil et de la pluie. Le printemps 2018 se classe parmi les plus pourris

METEO L’ensoleillement a été nettement inférieur à la normale...

Camille Allain

— 

Deux femmes marchent sous la pluie avec un parapluie. Ici le 18 juillet, lors d'un orage à Rennes.
Deux femmes marchent sous la pluie avec un parapluie. Ici le 18 juillet, lors d'un orage à Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Vous avez apprécié le soleil jeudi après-midi ? Vous l’adorerez ce vendredi. Mais ne vous réjouissez pas trop vite, le temps pourri sera de retour dès samedi. Si l’hiver n’a pas été trop moche ( si, si on vous le jure), Rennes et la Bretagne connaissent un début de printemps gris. Dans la capitale bretonne, on a recensé 89 heures de soleil en mars. Bien loin des 128 heures habituellement comptabilisées à la même époque. La seule fois où l’on avait si peu vu l’astre, c’était en 2001, record historique de la grisaille avec 75 heures en un mois.

Pas étonnant de voir le sujet météo s’inviter dans toutes les conversations. « Le constat est valable pour toute la Bretagne, mais aussi pour la Normandie et le Nord », précise le climatologue de Météo France Jean-Marc Le Gallic. Nous sommes tristes, mais nous ne sommes pas seuls. Même Marseille a moins vu le soleil que d’ordinaire, même si la cité phocéenne a pris 200 heures de rayons UV en mars.

Le double de jours de pluie…

En cumulant les perturbations, la Bretagne en a profité pour battre ses records de jours de pluie. Vingt-cinq jours de flotte à Brest en mars, 19 à Rennes, contre dix en moyenne, et des excédents de précipitations de 40 à 80 % selon les territoires. « C’est assez remarquable », reconnaît le climatologue.

Le pire, c’est que cela va durer au moins jusqu’à la mi-avril, d’après les prévisionnistes. Et ensuite ? « Impossible à prédire. Nous avons des modèles de simulation mais les résultats sont trop dispersés pour être fiables », conclut-on à Météo France. En avril, ne te découvre pas d’un fil.