Le sculpteur Thierry Laudren est installé depuis 22 ans à la cité Pierre Louaïl.
Le sculpteur Thierry Laudren est installé depuis 22 ans à la cité Pierre Louaïl. — J. Gicquel / 20 Minutes

ARTISANAT

Rennes: Bien cachés dans leur hangar, les artisans d’art prennent la lumière

Des visites sont organisées ce week-end dans les ateliers de la cité Pierre Louaïl pour les Journées européennes des métiers d’art...

  • Très peu de personnes connaissent le nom de la cité Pierre Louaïl à Rennes.
  • Ce hangar désaffecté accueille cinq artisans d’art.
  • Ils ouvriront leurs ateliers ce week-end pour les Journées européennes des métiers d’art.

L’endroit ne paie pas de mine. Planqué le long du boulevard Franklin Roosevelt, près du quartier Sainte-Thérèse à Rennes, ce hangar un peu terne et décrépi ne donne pas forcément envie de s’y aventurer. Tout juste une plaque triangulaire un peu désuète annonce-t-elle le nom du bâtiment : la cité Pierre Louaïl.

La cité Pierre Louaïl ouvre ses portes ce week-end pour les Journées européennes des métiers d'art.
La cité Pierre Louaïl ouvre ses portes ce week-end pour les Journées européennes des métiers d'art. - J. Gicquel / 20 Minutes

Derrière les murs de ce lieu méconnu du grand public, se cachent pourtant des artistes au savoir-faire d’exception. Depuis une trentaine d’années, l’ancienne usine de fabrication de landaus, désormais propriété de la ville de Rennes, héberge cinq artisans d’art à la renommée dépassant largement les frontières de la Bretagne. On y trouve un luthier, un sculpteur ébéniste, une céramiste, un tapissier d’ameublement et Véronique Martin, sculptrice.

Un lieu d’échanges entre les artisans

Voilà près de trois ans qu’elle a emménagé à la cité Pierre Louaïl, dans un atelier de 80 m² loué à la ville. Auparavant installée à Guichen, « perdue en pleine campagne », l’artiste apprécie la compagnie de ses semblables. « Cela crée une bonne dynamique. Ici, on peut échanger, se refiler des tuyaux, parler de ses petits soucis. Un peu comme avec des collègues de boulot finalement », assure-t-elle.

Véronique Martin est spécialisée dans les sculptures religieuses.
Véronique Martin est spécialisée dans les sculptures religieuses. - J. Gicquel / 20 Minutes

Une convivialité à laquelle Thierry Laudren, l’autre sculpteur des lieux, est également attaché. « On a chacun notre atelier mais c’est agréable de pouvoir taper la discute dans le couloir ou se filer des coups de main. Cela permet d’être moins seul car on fait quand même des métiers très solitaires », indique l’artiste à l’univers tantôt ludique et tantôt sombre.

Trois jours pour découvrir leur travail

Tout ce week-end, à l’occasion des Journées européennes des métiers d’art, les cinq locataires de la cité Pierre Louaïl ouvriront les portes de leurs ateliers au public et inviteront une quinzaine de collègues artisans à exposer.

« Les gens sont toujours curieux de découvrir à quoi ressemble notre petit univers », souligne Véronique Martin, qui aimerait populariser ce lieu de création bien discret. « C’est ouvert au public mais personne ne le sait. Il ne faut pas hésiter à venir frapper aux portes pour venir découvrir notre travail ».