VIDEO. Rennes: Après 74 jours de grève, les facteurs de La Poste reçoivent le soutien du patron de la CGT

SOCIAL Les salariés refusent l’instauration d’une nouvelle organisation de travail…

Camille Allain
— 
Le secrétaire de la CGT Philippe Martinez, ici lors de son déplacement à Rennes le 23 mars 2018 en soutien aux facteurs en grève..
Le secrétaire de la CGT Philippe Martinez, ici lors de son déplacement à Rennes le 23 mars 2018 en soutien aux facteurs en grève.. — C. Allain / 20 Minutes

On a très peu entendu la CGT depuis le début de la grève des postiers à Rennes. Entamée il y a 74 jours, cette fronde a peut-être pris une tournure nationale ce vendredi, avec la visite du secrétaire de la CGT. Au lendemain de la grève des fonctionnaires, Philippe Martinez a tenu à apporter « son soutien » aux facteurs grévistes.



Mobilisés depuis le mois de janvier, ces derniers refusent la nouvelle organisation de travail que leur propose la direction. Les postiers ne veulent pas entendre parler de la pause méridienne que le groupe souhaite instaurer. « Ce rythme de travail, c’est notre qualité de vie. Parce qu’on ne vient pas à La Poste pour le salaire », martèlent les grévistes, qui travaillent en général de 7h à 14h.

Rassemblés derrière le bureau de Poste à République, les salariés ont entendu Philippe Martinez leur faire la promesse d’appeler la direction du groupe dès ce soir pour évoquer la question. « C’est une méthode autoritaire. Il faut que la direction écoute les grévistes, mais aussi les usagers. Il est nécessaire que ce mouvement puisse s’étendre », a fait savoir le secrétaire du syndicat. Quelques facteurs de Gironde ont également exprimé leur mécontentement ces dernières semaines.