VIDEO. Rennes: La ville médiévale va refaire surface avec une promenade et des jardins autour des remparts

PATRIMOINE Rennes engage un chantier d'aménagement pour mettre en valeur ce pan de l'histoire de la ville...

Jérôme Gicquel

— 

Vue actuelle des remparts à Rennes.
Vue actuelle des remparts à Rennes. — J. Gicquel / 20 Minutes
  • Contrairement à d’autres villes, les remparts ne sont pas bien valorisés à Rennes.
  • Les murailles devraient bientôt être classées au titre des monuments historiques.
  • Dans les prochains mois, des travaux vont débuter pour aménager une promenade et des jardins au pied des remparts.

Dans de nombreuses villes comme Dinan ou Vannes, le passé médiéval sert souvent d’argument touristique. Pas à Rennes où les remparts passent inaperçus, cachés pendant des siècles aux habitants. Pour mettre en valeur ce pan d’histoire, la ville a décidé de réaménager tout le secteur des remparts et des Portes Mordelaises.

Avant de se dévoiler au grand public, les murailles devraient d’abord être classées aux monuments historiques, à l’instar de la tour Duchesne et des Portes Mordelaises. La ville en a en tout cas fait la demande à l’État et attend désormais la réponse. « Le classement devrait intervenir dans l’année », espère la maire Nathalie Appéré.

La promenade accessible à partir de la fin 2019

Il sera alors temps de démarrer les travaux d’aménagement, présentés lundi soir au conseil municipal. Pour assurer une continuité entre le bas de la place des Lices et le mail François-Mitterrand, une promenade sera aménagée au pied des remparts.

Une promenade sera aménagée le long des remparts.
Une promenade sera aménagée le long des remparts. - Ville de Rennes

Des terrasses de cafés et de restaurants borderont cette allée qui conduira le promeneur au pied des portes Mordelaises. Trois jardins seront également aménagés rue de Juillet, square Hyacinthe Lorette et sur l’arrière de la rue Nantaise afin d’offrir un cadre propice à la détente et au pique-nique.

>> A lire aussi : Comment Rennes compte renforcer la protection de son patrimoine

Pour mener à bien cette opération, chiffrée à 5 millions d’euros, la ville a sorti le chéquier pour acquérir des immeubles ainsi que le local occupé par le club de fitness L’Orange Bleue rue Nantaise. « Nous sommes aujourd’hui propriétaires à 98 % de l’ensemble », assure Sébastien Sémeril, premier adjoint en charge de l’urbanisme. La promenade devrait être livrée fin 2019 et l’ensemble des aménagements paysagers à l’horizon 2020. Les Rennais pourront alors se la couler douce au pied des remparts.