Rennes: Hélène a ouvert un restaurant... dans le salon de sa maison

GASTRONOMIE La restauratrice a mis des années à obtenir les autorisations...

Camille Allain

— 

Hélène Armantier a ouvert son restaurant Numéro 13 dans le salon de sa maison à Rennes. Lancer le diaporama
Hélène Armantier a ouvert son restaurant Numéro 13 dans le salon de sa maison à Rennes. — C. Allain / 20 Minutes
  • Hélène Armantier a ouvert un restaurant dans le salon de sa maison à Rennes.
  • Elle a mis des années à obtenir les autorisations.
  • Elle prépare tous ses plats dans sa cuisine personnelle.
  • Le restaurant Numéro 13 ne désemplit pas depuis son ouverture.

Sur la façade, un petit morceau de bois peint discret intrigue. « Restaurant N°13 », accompagné d’un téléphone portable. Planquée au numéro 13 de la rue Racine, dans le quartier résidentiel Sainte-Thérèse, à Rennes, cette adresse abrite un lieu singulier. Dans cette jolie maison de pierres se cache en fait l’un des plus petits restaurants de la capitale bretonne​. Propriété d’Hélène Armantier, il est installé… dans le salon de la cuisinière.

Hélène Armantier a ouvert son restaurant Numéro 13 dans le salon de sa maison à Rennes.
Hélène Armantier a ouvert son restaurant Numéro 13 dans le salon de sa maison à Rennes. - C. Allain / 20 Minutes

L’ancienne chef du restaurant Les Pieds dans le plat a ouvert en septembre et peut accueillir une quinzaine de couverts. Son établissement affiche complet presque tous les midis. « J’avais cette idée en tête depuis longtemps. Je payais cher le loyer de mon restaurant et je n’étais pas chez moi. Ici, c’est très confortable », explique Hélène Armantier.

Si la chef s’est battue pour travailler chez elle, c’est aussi parce qu’elle habite un joli quartier mais qui n’abrite aucun restaurant. « Ça me rendait triste. Aujourd’hui, je vois des anciens qui viennent ici à pied. Ces clients-là ne vont pas dans le centre-ville », poursuit-elle. Si on vous dit qu’Hélène s’est battue, ce n’est pas pour rien. Il lui a fallu cinq ans pour ouvrir son établissement : autorisations administratives, normes handicap ou sécurité incendie ont demandé un temps fou. « Je n’y croyais plus. Sincèrement, je ne recommande à personne de se lancer ».

Hélène Armantier a ouvert son restaurant Numéro 13 dans le salon de sa maison à Rennes.
Hélène Armantier a ouvert son restaurant Numéro 13 dans le salon de sa maison à Rennes. - C. Allain / 20 Minutes

Six mois plus tard, celle qui a été prof de danse, agent d’assurances et fleuriste travaille dans sa cuisine personnelle. « C’est une cuisine du marché avec des produits frais. J’aime bien varier ». Ce midi-là, la chef a préparé des rillettes de cabillaud aux algues et une terrine de petits pois en entrée. Un tajine de poulet, une andouillette en pot-au-feu et un filet d’églefin aux légumes sont aux plats du jour. « Il y a beaucoup de saveurs, on sent qu’elle prend le temps. Il y a un côté familial, cosy, un peu comme dans les salons de thé anglais », témoignent Béatrice et Caroline en attendant leur dessert.

« Si je suis en forme, je le ferai jusqu’à 70 ans »

Seule aux fourneaux et en salle, Hélène Armantier n’a pas le temps de s’ennuyer et arrive très tôt dans sa cuisine pour tout préparer. Mais à 58 ans, la cuisinière se voit encore continuer quelques années.

« La cuisine, ça me rend heureuse et c’est le seul métier dont je ne me lasse pas. Si je suis en forme, je le ferai jusqu’à 70 ans ». Le soir venu, elle range ses tables et retrouve son salon et son univers. La recette d’une vie épanouie.