Près de 300 salariés de La Poste travaillent actuellement dans le Palais du commerce.
Près de 300 salariés de La Poste travaillent actuellement dans le Palais du commerce. — J. Gicquel / 20 Minutes

PATRIMOINE

Rennes: Bientôt un centre commercial dans le Palais du commerce

Propriété de la Poste, le bâtiment accueillera de nouvelles enseignes à l’horizon 2025...

  • Bâtiment central de la place de la République à Rennes, le Palais du commerce accueillera des cellules commerciales d’ici à 2025.
  • Propriété de La Poste, il est actuellement occupé par des salariés du groupe postal.
  • Un appel à projets international a été lancé pour imaginer l’avenir des lieux.

Sur la place de la République, point névralgique de la capitale bretonne, le bâtiment en impose. Édifié à partir de la fin du XIXe siècle avant d’être inauguré dans sa configuration actuelle en 1929, le Palais du commerce se cherche un avenir.

Propriétaire des lieux, La Poste, via sa filiale Poste Immo, lance avec la ville de Rennes un appel à projets international pour imaginer les évolutions futures du bâtiment de 12.000 m². Il accueille pour l’heure 300 salariés du groupe postal qui seront bientôt amenés à déménager dans un autre lieu de travail. Seule certitude, l’édifice aura bientôt une dominante commerciale. « C’est une opération qui peut être équivalente à celle du centre commercial de la Visitation », souligne la maire Nathalie Appéré.

Une livraison prévue en 2025

De part son emplacement stratégique, sa dimension patrimoniale et sa surface, le Palais du commerce dispose d’un potentiel certain. « Cela permettrait d’accueillir des enseignes qui ne sont pas présentes aujourd’hui dans le centre-ville car elles ne trouvent pas de cellules commerciales avec une surface assez importante », poursuit l’élue.

>> A lire aussi : Uniqlo, Nespresso, Timberland… Les marques qui débarquent à Rennes (et celles qui se font encore attendre)

Engagée dans une politique d’extension du centre-ville, la municipalité rennaise imagine aussi l’endroit comme « un trait d’union entre le nord et le sud, et non comme un point de rupture ». Branché commerce, le nouveau palais ne devrait toutefois pas devenir qu’un simple temple de la consommation. « Sa vocation ne sera pas que commerciale », indique Rémi Feredj, directeur général de Poste Immo, sans plus de précisions.

Côté calendrier, il va tout de même falloir patienter. Les quatre candidats retenus dans le cadre de l’appel à projets devront rendre leur copie finale en octobre avant le choix du lauréat, prévu au mois de novembre. Une longue phase d’études et de travaux pourra alors démarrer avec une livraison du nouveau Palais du commerce programmée pour 2025.