Rennes: Toute la métropole (ou presque) aura accès à la fibre optique d’ici 2020

INTERNET L’opérateur Orange annonce l’accélération du déploiement…

Camille Allain

— 

Illustration d'une armoire recevant de la fibre optique, ici installée par l'opérateur Orange au Rheu.
Illustration d'une armoire recevant de la fibre optique, ici installée par l'opérateur Orange au Rheu. — C. Allain / 20 Minutes
  • Orange a annoncé qu’il aura fibré tout Rennes Métropole d’ici fin 2020.
  • L’engagement ne comprend pas les 5 nouvelles communes absorbées en 2014.
  • Des élus ont réclamé un coup d’accélérateur du déploiement.

« Nous avons la fibre depuis quelques semaines. C’est beaucoup plus simple pour moi qui travaille de la maison et c’est un vrai confort pour la famille. » La famille Mahé a le sourire. Invités mercredi par Orange à fêter le 100.000ème foyer raccordé à la fibre optique dans Rennes Métropole, le couple et ses trois enfants avaient le sourire. Habitant au Rheu, ils font partie des 1.600 foyers de la commune qui peuvent profiter du très haut débit. Et les autres ? « Il y a une véritable attente. Nous avons de plus en plus de messages d’habitants qui veulent savoir quand ils y auront accès », admet le maire de la ville Mickaël Bouloux.

La question est très régulièrement posée à Orange, l’opérateur historique à Rennes, qui s’était engagé en 2012 à équiper toute l’agglomération d’ici 2022, à la faveur d’une convention signée avec Rennes Métropole. « Nous aurons installé la fibre dans toutes les communes de la métropole d’ici fin 2020, sauf dans les foyers où nous rencontrons une incapacité technique », assure Pierre Jacobs, le directeur régional d’Orange. Peut-on comprendre que tous les foyers seront éligibles d’ici trois ans ? « La plupart oui ». Pas tous, donc.

« C’est le chantier du siècle pour nous »

En ce début d’année, l’opérateur a annoncé avoir raccordé 100.000 foyers de l’agglomération. « Nous allons encore accélérer en 2018. Nous pensons arriver à 175.000 en fin d’année, soit près des deux tiers de la métropole », avance encore Pierre Jacobs. En 2012, son prédécesseur avait également annoncé que le déploiement serait achevé en 2015 à Rennes, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. « C’est le chantier du siècle pour nous​. Il nous faut reconstruire un réseau », explique le patron d’Orange Ouest.

>> A lire aussi: Rennes met la pression aux opérateurs sur la fibre optique

Il y a quelques mois, des élus rennais avaient d’ailleurs demandé « un coup d’accélérateur » aux opérateurs. Contacté, SFR avait annoncé avoir raccordé 116.000 foyers de la métropole. Bouygues et Free ne sont pas présents. Pour expliquer les délais, les opérateurs évoquent aussi la multiplication des demandes d’autorisation à formuler. Ils doivent s’adresser aux communes, voire aux bâtiments de France pour installer des armoires dans la rue, aux copropriétés pour entrer dans les immeubles et même aux propriétaires de maisons quand il faut élaguer des arbres pour installer des poteaux.

Et les cinq nouvelles ?

Signée en 2012, la convention ne prend pas en compte les cinq communes du canton de Bécherel qui ont intégré Rennes Métropole en 2014. A Romillé, Langan, La Chapelle-Chaussée, Miniac-sous-Bécherel et Bécherel, on attend donc de savoir qui voudra bien venir installer la fibre. SFR s’y est engagé, mais il manquerait à l’opérateur des autorisations. Orange de son côté « attend d’y voir plus clair sur le plan juridique ».