VIDEO. Rennes: «On ne bloque pas la fac par plaisir», se défendent les étudiants de Rennes 2

EDUCATION Tous les cours ont été annulés ce jeudi par la direction de l'université 

Camille Allain

— 

Le campus Villejean de l'université Rennes 2 a été bloqué par des étudiants opposés à la sélection à l'université, le 1er février 2018.
Le campus Villejean de l'université Rennes 2 a été bloqué par des étudiants opposés à la sélection à l'université, le 1er février 2018. — C. Allain / 20 Minutes
  • L’université Rennes 2 a été bloquée jeudi matin, tous les cours ont été annulés.
  • Les étudiants mobilisés protestent contre la sélection à la fac.
  • Les blocages sont souvent critiqués et pas toujours compris.

« Contre la sélection, la jeunesse a tendance à bloquer ». Ce jeudi, les étudiants de Rennes 2 n’iront pas en cours. Tôt ce matin, entre 150 et 250 personnes ont bloqué les accès des bâtiments du campus Villejean avec des tables et des chaises. La présidence a préféré annuler tous les cours. Un rassemblement est prévu devant le rectorat à 14h.

« Un moyen de se faire entendre »

Décidée dans le cadre d’une journée d'action nationale contre la sélection à l'université, l’opération n’a pas plu à tout le monde. Comme à chaque fois, de nombreux étudiants pestent de trouver porte close. « On ne bloque pas la fac par plaisir. C’est une action coup de poing, un moyen de se faire entendre », justifie Lucie, présidente de l’antenne rennaise de l’Unef.

A l’entrée du campus, Quentin distribue quelques tracts. « On voit bien que certains s’en foutent mais c’est important pour nous d’expliquer, de discuter, d’échanger. On veut alerter sur ce qui se prépare », explique cet étudiant de Sciences Po, membre du syndicat Solidaires.

Une nouvelle journée d’action mardi ?

Les étudiants ne cachent pas leur inquiétude de voir une potentielle sélection à l’entrée de la fac être décidée par le gouvernement. « L’université, c’est le seul lieu d’enseignement supérieur où seul le bac suffit. C’est un ascenseur social. Si on met en place une sélection, que vont faire les lycéens qui n’auront rien ? Quel avenir on leur propose ? », s’interroge Iona, étudiante en licence d’histoire et membre de l’Unef.

Souvent mobilisée, et même caricaturée pour ses blocages, l’université Rennes 2 rouvrira normalement vendredi. Une nouvelle journée d’action n’est pas à exclure mardi 6 février.