Rennes: Une ligne de métro jusqu’à l’aéroport? «Un fantasme»

TRANSPORTS L’idée avait été lancée après l’annonce de l’abandon de Notre-Dame-des-Landes...

Camille Allain
— 
En 2017, l'aéroport de Rennes a vu passer 725.000 passagers.
En 2017, l'aéroport de Rennes a vu passer 725.000 passagers. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

L’abandon du projet de Notre-Dame-des-Landes a donné des ailes à l’aéroport de Rennes. Mais aussi à certains élus locaux, qui se prenaient à rêver de voir l’aéroport de Rennes Saint-Jacques relié par un métro, un tramway ou un RER. Il n’en sera rien.

Si la nécessité d’améliorer la desserte de l’aéroport est connue, elle ne se fera jamais par le biais d’un métro. « C’est un fantasme », balaye Jean-Jacques Bernard, vice-président de Rennes Métropole chargé des transports. L’aéroport est situé à environ quatre kilomètres du terminus de la future ligne B. « C’est un tiers du tracé total de la ligne », poursuit l’élu. Rappelons que l’ensemble du chantier de la ligne B est chiffré à 1,3 milliard d’euros.

>> A lire aussi : Abandon de Notre-Dame-des-Landes. Jusqu'où peut aller l'aéroport de Rennes?

Au-delà du coût exorbitant du chantier, c’est la question de son utilité qui peut se poser. « Ce serait totalement surdimensionné. A Lyon, seul un voyageur sur dix prend le métro pour aller à l’aéroport. Même en supposant que l’on fasse beaucoup mieux à Rennes, l’aéroport n’accueille que 725.000 voyageurs par an. Le potentiel de fréquentation serait beaucoup trop faible. Des rames circuleraient à vide », poursuit Jean-Jacques Bernard.

Une ligne à haute fréquence en 2019

La question du métro étant réglée, la métropole a cependant demandé à Keolis d’améliorer sa desserte de l’aéroport, dans le cadre de la nouvelle délégation de service public. A compter de mai 2019, la ligne à haute fréquence C6 s’arrêtera devant l’aérogare. « Il y a des travaux de voirie à mener avant », justifie l’élu. Un plateau piétonnier devrait être créé devant l’aéroport. D’ici là, la ligne 57 continuera de desservir l’équipement.