Rennes: Les boutiques éphémères prennent racine avant Noël

COMMERCE Ces pop-up stores proposent des produits de créateurs idéaux pour les cadeaux…

Camille Allain

— 

Le pop-up store de Noël installé rue d'Antrain à Rennes. Lancer le diaporama
Le pop-up store de Noël installé rue d'Antrain à Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

Portées par la vague du made in France et du fait main, les boutiques éphémères fleurissent depuis quelques années à Rennes, particulièrement à l’approche de Noël. Cette année, même la salle des enchères s’y est mise, ouvrant pour la première fois un espace de vente inédit ce vendredi. « L’éphémère, c’est comme une fenêtre, on sait que ça ne dure pas. Il y a un côté stimulant », témoigne Véronique Boyeldieu d’Auvigny.

La boutique éphémère de Noël de la salle de ventes aux enchères de Rennes.
La boutique éphémère de Noël de la salle de ventes aux enchères de Rennes. - C. Allain / 20 Minutes

Cette scénographe est habituée à transformer la salle des enchères lors des ventes prestigieuses. C’est lors d’un voyage à la biennale de Venise avec la commissaire-priseur Carole Jézequel qu’elle a eu l’idée d’installer cette boutique. « On retrouve un mélange de mobilier ancien et de pièces contemporaines. Ça se marie bien ». Un piano à queue et des bijoux anciens côtoient des coussins design ou des pièces de déco qui ont toutes une histoire. « Ces bougies ont été imaginées par une femme qui a passé toute son enfance dans les coulisses de l’opéra de Paris où sa mère travaillait comme costumière. Elle a essayé de reproduire ce qu’elle a entendu à l’époque », narre Véronique Boyeldieu d’Auvigny.

Les clients viennent trouver l’originalité

La pionnière de la boutique éphémère à Rennes, c’est Kahina Drider. Connue pour son blog Rennes à coup de cœur, la jeune femme a ouvert il y a trois ans son premier « pop-up store de Noël » où elle présentait le travail de petits créateurs. Cette année, la jeune femme a même ouvert deux boutiques. L’une située rue d’Antrain présente de la déco, l’autre, à deux pas du Parlement, est spécialisée dans l’alimentaire. « Il y a une vraie demande de la part des créateurs, mais aussi des clients. Ils trouvent ici des idées originales. Et puis à Rennes, les gens adorent la nouveauté », explique Kahina Drider.

Chaque année, sa boutique a dû migrer pour s’installer dans des locaux vacants​. « Cela faisait trois ans que c’était inoccupé ici. Nous avons abattu des cloisons et refait toutes les peintures pour que la boutique soit agréable ». Un travail nourri pour un magasin qui ne sera ouvert qu’un mois. « L’éphémère, c’est ce qui fait le charme. Les gens ne savent pas ce qu’ils vont trouver avant d’entrer ».

Des vêtements de petits créateurs, des fringues pour enfants, des chaussettes en poils de lapin, des bijoux ou encore des objets de déco cohabiteront jusqu’au 29 décembre. « On organisera un vide-dressing à la fin ». Pour tout vider, et rendre les clés.