Enfin. La gare de Rennes aura attendu l’arrivée de la LGV et son entière rénovation pour se doter d’un parking adéquat. Déjà ouvert depuis plusieurs mois, l’ouvrage souterrain est opérationnel à 100 % depuis le jeudi 2 novembre. Un millier de places sont désormais disponibles, contre un peu plus de 600 auparavant. La capacité grimpera même à 1.200 places d’ici quelques années et la livraison du bâtiment Identity 2 de 200 places en surface.

Ces travaux ont causé du tracas aux voyageurs. Pendant deux ans, le parking a été amputé d’une bonne partie de ses places de stationnement. « En un mot, c’était galère », résume un habitué des lieux. Pour faciliter la vie des automobilistes, la gare est désormais dotée de 90 places en arrêt minute à l’intérieur du parking. Il n’y a plus d’arrêt minute côté nord.

L’équipement géré par Citédia propose également 100 places réservées aux deux-roues motorisés et 400 places de stationnement sécurisé pour les vélos. Piloté par Rennes Métropole, ce chantier « répond à la hausse du nombre d’usagers fréquentant la gare et le quartier », selon la collectivité.

Le nombre de voyageurs va doubler

En 2020 et la livraison de la ligne B du métro, près de 130.000 personnes devraient fréquenter la gare chaque jour, soit deux fois plus qu’en 2007. Les travaux doivent s’achever d’ici trois ans.