Bretagne: La trésorière a détourné plus de 40.000 euros du club de lutte

FAITS DIVERS Elle encaissait les chèques destinés à l'association...

C.A.
— 
Illustration d'une séance de sport dans un gymnase de Rennes.
Illustration d'une séance de sport dans un gymnase de Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

Elle avait un accès privilégié aux comptes de l’association et elle en a abusé. Vendredi, la trésorière du club de gouren, aussi appelée lutte bretonne, de Quimper (Finistère) a été entendue par la police. Elle est soupçonnée d’avoir détourné 40.000 euros en quatre ans, rapporte Ouest-France.

Elle a déjà commencé à rembourser

D’après les enquêteurs, cette femme âgée de 40 ans encaissait les chèques destinés au club et utilisait le chéquier commun pour régler ses achats personnels. La tromperie a duré quatre ans et pris fin en 2016, quand le club a porté plainte. Sur son compte, le club a ainsi vu des mouvements de 212.000 euros en quatre années.

La trésorière, qui travaillait en marge de son rôle associatif, n’a même pas éveillé les soupçons de son compagnon. Elle a déjà remboursé une partie de sa dette. Elle devrait être poursuivie pour abus de confiance. Le club de gouren, dont le déficit a été creusé à 30.000 euros, a failli faire faillite, avant de redresser la barre, précise son président.