Rennes: La ville met la pression aux opérateurs sur la fibre optique

NUMERIQUE Orange et SFR ont commencé un chantier colossal mais qui traîne…

Camille Allain

— 

Extension d'un réseau de fibre optique en France (illustration).
Extension d'un réseau de fibre optique en France (illustration). — F.Durand/Sipa

« Nous avons commencé à installer la fibre optique à Rennes en 2010. Nous finirons en 2015. A cette date, nous aurons lancé le chantier dans toutes les communes de la métropole ». La phrase prononcée par les dirigeants d’Orange date de 2012. Lâchée devant Daniel Delaveau, le maire de l’époque, elle illustre bien le retard pris dans l’installation de la fibre optique dans la capitale bretonne et son agglomération. Alors que 2017 est bien entamée, le chantier est loin d’être achevé.

« Nous sommes en retard »

Lassée de patienter, la ville attend des opérateurs qu’ils accélèrent la cadence. « Il ne se passe pas une semaine sans que nous ayons des habitants ou des entreprises qui appellent pour savoir s’ils peuvent avoir accès à la fibre. Nous sommes en retard, alors que c’est un vrai enjeu d’attractivité. Nous demandons un coup d’accélérateur », lance Laurent Hamon, délégué aux usages du numérique à la ville de Rennes.

>> A lire aussi: Rennes va économiser 500.000 euros en remerciant Microsoft

Sur les quatre opérateurs, seuls deux ont entrepris d’installer un réseau de fibre. SFR annonce 116.000 foyers raccordables à la fibre à Rennes, auxquels s’ajoutent 9.000 foyers de Cesson-Sévigné, Noyal-Châtillon-sur-Seiche, Saint-Grégoire, Saint-Jacques-de-la-Lande et Thorigné-Fouillard. De son côté, Orange annonce que 100.000 foyers seront raccordés d’ici la fin de l’année dans l’agglomération rennaise et table sur un chiffre de 165.000 pour la fin 2018. « Rennes sera alors couverte à 75 %. Nous sommes dans les délais », promet Pierre Jacobs, directeur régional d’Orange.

La question concerne surtout les communes de la métropole, dont certaines sont éloignées de la ville centre. « Notre principale difficulté est d’ordre technique. Plus on s’éloigne et plus on doit tirer de câble. Nous avons appris à déployer en aérien, mais tout cela demande du temps. Fin 2018, nous serons en cours de déploiement dans 17 communes », promet le directeur d’Orange Ouest. Il en restera alors 25…

Et la métropole ?

L’opérateur historique est d’ailleurs lié à la métropole par une convention signée en 2010. Un texte aujourd’hui caduc qui n’avait pas pris en compte l’extension du nombre de communes dans l’agglomération, ni l’accroissement du nombre d’habitants. Une situation qui agace certains maires…

SFR promet en ce sens « une belle annonce » d’ici la fin de l’année. Selon nos informations, l’opérateur aurait accepté de déployer la fibre dans les cinq communes du secteur de Bécherel, les plus éloignées de Rennes.