Stade Rennais: «Le foot, ce n'est pas la guerre», Christian Gourcuff se refuse à faire du Aulas

FOOTBALL Contrairement au président de l'OL, l'entraîneur breton n'est pas du genre à tweeter frénétiquement...

Jeremy Goujon

— 

Christian Gourcuff et René Ruello n'ont pas voulu jeter de l'huile sur le feu, cette semaine.
Christian Gourcuff et René Ruello n'ont pas voulu jeter de l'huile sur le feu, cette semaine. — L. Venance / AFP
  • À Rennes, on fait profil bas malgré l’injustice subie face aux Verts : pas de carton rouge pour Théophile-Catherine, auteur d’une agression sur Sarr.
  • Tandis que l’international sénégalais va passer sur le billard, son coach a fustigé les méthodes de certains acteurs de la Ligue 1. Enfin d’un, surtout…

Depuis dimanche dernier, et la grave blessure d’Ismaïla Sarr à Saint-Étienne, beaucoup de supporters du Stade Rennais s’émeuvent du manque de communication de leur club favori, là où d’autres seraient montés au créneau pour dénoncer une injustice.

Mieux vaut prévenir que guérir

Simplement averti pour son « vilain geste » sur l’attaquant sénégalais, le défenseur stéphanois Kévin Théophile-Catherine (formé au… SRFC) devrait rapidement retrouver les terrains (sauf improbable sanction a posteriori), contrairement à un Sarr prochainement opéré et absent (au moins) jusqu’à la trêve.

>> A lire aussi: Le Rennais Ismaïla Sarr «devra certainement passer par une opération», révèle Christian Gourcuff

« Je ne veux pas accabler [le] joueur, a assuré ce jeudi en conférence de presse Christian Gourcuff, mais en termes de prévention, pour qu’on ne revoie plus ce type de geste, il faut aussi donner des moyens de répression. Sinon, il ne faut pas espérer que les choses s’arrangent. »

Silenzio stampa

Rennes ne serait-il pas, néanmoins, trop « gentil » ? 20 Minutes a voulu poser la question, cette semaine, au président René Ruello, lequel n’a pas souhaité répondre à l’un de nos appels. À deux jours de la réception de Caen (samedi à 20 h), un confrère a eu plus de chance auprès de Gourcuff, après avoir établi le constat suivant : « On le voit bien [que vous êtes gentils], à Saint-Étienne, dès qu’il y a une décision, il y a trois Stéphanois sur l’arbitre, pas un Rennais. »

« C’est un reproche ? », fit d’abord l’entraîneur breton, avant d’exposer sa conception des choses : « C’est une forme de respect du foot, d’éthique. Jamais je ne demanderai à un joueur de tricher ou de mettre un coup. » Relancé par nos soins sur le silence médiatique affiché par les Rouge et Noir, le coach a alors haussé le ton, encore plus lorsqu’un autre journaliste cita en exemple la politique de Jean-Michel Aulas.

>> A lire aussi: On en rêve tous… Une caméra sur les arbitres de Ligue 1, c’est possible en France?

Twitter ? C’est de la m****

« Lyon ? Ce n’est pas une référence, dégaina Christian Gourcuff. Monter une campagne sur les réseaux [sociaux] ? Ça ferait une belle jambe à Ismaïla (sic). Quand on travaille, on ne passe pas son temps sur les réseaux. Il faut des gens responsables. J’ai passé deux heures avec les arbitres hier [Laurent Duhamel et Jérôme Brisard étaient à la Piverdière mercredi "pour un temps d’échange"], c’est plus constructif que de tweeter. »

>> A lire aussi: Twitter passe à 280 caractères, une véritable aubaine pour les Aulas, Lloris, Ménès...

Au bout du compte, le Stade Rennais perd tout de même sa recrue phare pour longtemps, ainsi que des points (peut-être) au classement. « Que voulez-vous que je vous dise, conclut Gourcuff. On va sortir les mitraillettes ? On fait du foot, et le foot, ce n’est pas la guerre. » Circulez, y’a plus rien à voir.

Mise à jour du 29 septembre (00 h 45) : Réunie jeudi soir, la Commission de discipline de la LFP a finalement décidé de convoquer Kévin Theophile-Catherine « pour la séance du 19 octobre 2017, après lecture du rapport de l’arbitre et visionnage des images ».