Rennes: Les Champs Libres revoient leur programme de fête du week-end

CULTURE Les Premiers Dimanches sont abandonnés, mais des week-ends de fête sont prévus…

Camille Allain

— 

Des artistes dansent devant des enfants, ici lors de l'événement Premiers Dimanches, aux Champs Libres, à Rennes.
Des artistes dansent devant des enfants, ici lors de l'événement Premiers Dimanches, aux Champs Libres, à Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

Depuis cinq ans, les Champs Libres avaient pris l’habitude d’inviter des structures culturelles de Rennes pour animer chaque premier dimanche du mois. L’initiative, lancée en 2012, a toujours été soutenue par les habitants, qui étaient très nombreux à répondre présents à chaque événement. Trop nombreux ? Parfois, peut-être un peu.

« Nous allons muer »

Cette année, le dispositif des Premiers Dimanches ne sera pas renouvelé. « Nous allons muer car nous avons ressenti le besoin de faire évoluer ce rendez-vous », admet le directeur de l’équipement Roland Thomas.

A la place, les Champs Libres vont lancer trois week-ends de trois jours en novembre, février et mai. « Nous avions une telle fréquentation que cela créait des frustrations dans le public. Certains se plaignaient de ne pas tout voir. En étalant sur trois jours, on ouvre des possibilités et on élargit notre public », poursuit le directeur. « Certains usagers de la bibliothèque ne pouvaient même pas rentrer tellement il y avait de monde », abonde Marine Bedel, responsable de la bibliothèque.

En proposant des événements du vendredi au dimanche, les Champs Libres espèrent aussi capter les « city-breakers », ces touristes urbains en visite le temps d’un week-end. La première aura lieu les 3,4 et 5 novembre sous le thème « Les jours étranges » avec pour invité la compagnie Ay-Roop. « Nous parlerons magie, mentalisme, illusion ».