Le téléphérique urbain à Brest
Le téléphérique urbain à Brest — F. Tanneau/ AFP

TRANSPORTS

A l’arrêt depuis début août, le téléphérique de Brest reprend enfin du service

L’une des deux cabines avait fait une chute dans le vide le 10 août…

On pourrait presque écrire un roman sur le téléphérique de Brest tant il a connu de péripéties depuis sa mise en service en novembre dernier. A l’arrêt depuis le 7 août, le téléphérique a repris du service ce vendredi midi mais seulement avec une seule cabine. La deuxième cabine avait chuté de trois mètres de haut le 10 août dernier, sans faire de blessé. L’habitacle avait été endommagé et est hors d’usage.

Près de 600.000 voyages depuis la mise en service

« Les enquêtes et expertises sont toujours en cours » pour déterminer les causes de la chute de la cabine, a précisé Keolis Brest, l’exploitant du réseau de transports en commun de l’agglomération. La construction d’une nouvelle cabine pourrait nécessiter entre six et neuf mois, selon le constructeur. Avant l’incident, l’exploitant avait enregistré quelque 600.000 voyages depuis la mise en service du téléphérique le 19 novembre dernier.

Dès son lancement, en présence de la ministre de l’Environnement Ségolène Royal, l’engin avait toutefois connu des déboires, en raison d’une coupure d’électricité. Le dispositif a ensuite subi une série d’incidents, comme l’ouverture intempestive des portes de l’une des cabines alors qu’elle se trouvait à une cinquantaine de mètres au-dessus du sol avec un technicien à bord.